Abdourahman Waberi

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Abdourahman Waberi en 2008.

Abdourahman A. Waberi, né en à Djibouti, est un écrivain et universitaire franco-djiboutien d'expression française. Il fut lauréat du Grand prix littéraire de l'Afrique noire en 1996.

Citations[modifier]

Passage des larmes, 2009[modifier]

Les choses les plus visibles sont souvent les plus difficiles à saisir.
  • Passage des larmes, Abdourahman A. Waberi, éd. Jean-Claude Lattès, 2009  (ISBN 978-2-7096-3107-5), p. 20


L'ombre révèle la lumière, le silence révèle la parole, l'instant révèle l'histoire.
  • Passage des larmes, Abdourahman A. Waberi, éd. Jean-Claude Lattès, 2009  (ISBN 978-2-7096-3107-5), p. 86


L'or du secret non divulgué ne se transforme jamais en cendre.
  • Passage des larmes, Abdourahman A. Waberi, éd. Jean-Claude Lattès, 2009  (ISBN 978-2-7096-3107-5), p. 91


Quiconque veut noyer son passé est condamné à le revivre.
  • Passage des larmes, Abdourahman A. Waberi, éd. Jean-Claude Lattès, 2009  (ISBN 978-2-7096-3107-5), p. 99


On ne revient pas impunément sur les traces de son enfance.
  • Passage des larmes, Abdourahman A. Waberi, éd. Jean-Claude Lattès, 2009  (ISBN 978-2-7096-3107-5), p. 113


Les fantômes font leur nid dans les fractures de l'histoire.
  • Passage des larmes, Abdourahman A. Waberi, éd. Jean-Claude Lattès, 2009  (ISBN 978-2-7096-3107-5), p. 153


La seule terre sur laquelle vous pouvez exercer pleinement vos talents, c'est celle de la liberté.
  • Passage des larmes, Abdourahman A. Waberi, éd. Jean-Claude Lattès, 2009  (ISBN 978-2-7096-3107-5), p. 176


Dictionnaire enjoué des cultures africaines, 2019[modifier]

Son plaidoyer pour la collecte et la conservation des savoirs traditionnels africains reste un grand événement pour tous les hommes et les femmes de bonne volonté. Un jour de 1960, à la tribune de l’UNESCO, le natif de Bandiagara sonne l’alerte : « […] Puisque nous avons admis que l’humanité de chaque peuple est le patrimoine de toute l’humanité, si les traditions africaines ne sont recueillies à temps et couchées sur le papier, elles manqueront un jour dans les archives universelles de l’humanité ». De ce discours historique, une formule nous est restée, beaucoup la prennent à tort pour un « proverbe africain » : « En Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. »
  • « Afrique: Amadou Hampâté Bâ, puits de sagesse pour la jeunesse africaine », Abdourahman Waberi, All Africa, 1 novembre 2017 (lire en ligne)


Aujourd’hui, nous sommes des centaines de milliers, aux quatre coins du vaste monde, à reconnaître la force des propositions que le chantre de la libération de l’Afrique nous a léguées, le cap qu’il nous oblige à garder à l’esprit : « Chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, la remplir ou la trahir. »
  • Dictionnaire enjoué des cultures africaines, Alain Mabanckou et Abdourahman Waberi, éd. Pluriel, 2020  (ISBN 978-2-8185-0631-8), p. 141-142
  • « Frantz Fanon, toujours vivant », Abdourahman Waberi, Le Monde Afrique, 20 février 2017 (lire en ligne)


Voir aussi[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :