Aller au contenu

Proverbe

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.

Un proverbe est une formule langagière de portée générale contenant une morale ou une vérité d’expérience que l’on juge utile de rappeler. Il n’est pas attribué à un auteur, contrairement à la citation ou l’apophtegme) : les proverbes sont souvent très anciens, à l'origine populaire et par conséquent de transmission orale comme le proverbe africain (à l'exception du livre des proverbes dans la bible, tradition écrite et attribué au rois Salomon fils de David, présenté comme Le Sage d entre les sages). Ils servent généralement d’argument d’autorité. Leur utilisation dans le cadre d’une argumentation peut donc atteindre au sophisme.

Proverbes africains[modifier]

Ânesse le jour, femme la nuit.


Lorsque le taureau vient boire au marigot, ses sabots arrière n’y plongent jamais avant ceux de l’avant.
  • Masseni, Tidiane Dem, éd. Nouvelles Editions Ivoiriennes, 1992  (ISBN 2-850-69806-7), p. 192


Tue ton chien méchant et la chèvre du voisin te mordra.
  • Masseni, Tidiane Dem, éd. Nouvelles Editions Ivoiriennes, 1992  (ISBN 2-850-69806-7), p. 200


La margelle du mauvais puits s’effondre toujours dedans.
  • Masseni, Tidiane Dem, éd. Nouvelles Editions Ivoiriennes, 1992  (ISBN 2-850-69806-7), p. 218


L'esclave appartient à son maître; mais le maître des rêves de l'esclave est l'esclave seul.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 3, p. 166


Un seul pied ne trace pas un sentier; et un seul doigt ne peut ramasser un petit gravier par terre.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 3, p. 174


Un enfant mâle, c'est un boeuf destiné aux vautours.
  • Chaka (1925), Thomas Mofolo (trad. Victor Ellenberger), éd. Gallimard, coll. « L'imaginaire », 2010  (ISBN 978-2-07-012958-4), chap. 19, p. 265


La peau d'un homme ne se cloue pas sur le sol.
  • Chaka (1925), Thomas Mofolo (trad. Victor Ellenberger), éd. Gallimard, coll. « L'imaginaire », 2010  (ISBN 978-2-07-012958-4), chap. 22, p. 298


On ne tue pas un revenant.
  • Passage des larmes, Abdourahman A. Waberi, éd. Jean-Claude Lattès, 2009  (ISBN 978-2-7096-3107-5), p. 65


Tant que la mort n'est pas dans ton foyer c'est qu'elle sévit chez le voisin.
  • Passage des larmes, Abdourahman A. Waberi, éd. Jean-Claude Lattès, 2009  (ISBN 978-2-7096-3107-5), p. 133


Vivre, c'est user de ruses.
  • Au pays des initiés, Gabriel Evouna Mfomo, éd. Karthala, 1982  (ISBN 2-86537-061-5), p. 27


L'assurance du succès peut conduire à l'échec.
  • Au pays des initiés, Gabriel Evouna Mfomo, éd. Karthala, 1982  (ISBN 2-86537-061-5), p. 29


Si tu fabriques ton piège en jouant la comédie, si tu l'enclenches par mode d'amusement, tu attraperas ta vérité.
  • Au pays des initiés, Gabriel Evouna Mfomo, éd. Karthala, 1982  (ISBN 2-86537-061-5), p. 57


La sagesse est l'aînée et la force, cadette.
  • Au pays des initiés, Gabriel Evouna Mfomo, éd. Karthala, 1982  (ISBN 2-86537-061-5), p. 67


L'homme ne vaut pas au poids du muscle, mais par le coeur.
  • Au pays des initiés, Gabriel Evouna Mfomo, éd. Karthala, 1982  (ISBN 2-86537-061-5), p. 70


Le fils qui prend soin d'avertir ses parents des injustices dont il est victime, jamais ne pourra perdre un procès.
  • Au pays des initiés, Gabriel Evouna Mfomo, éd. Karthala, 1982  (ISBN 2-86537-061-5), p. 81


Tout n'est pas d'être l'aîné, encore faut-il avoir du bon sens !
  • Au pays des initiés, Gabriel Evouna Mfomo, éd. Karthala, 1982  (ISBN 2-86537-061-5), p. 94


La générosité enrichit le donateur lui-même, tout comme l'avarice prive l'avare.
  • Au pays des initiés, Gabriel Evouna Mfomo, éd. Karthala, 1982  (ISBN 2-86537-061-5), p. 97


L'homme indulgent ne prospère jamais.
  • Au pays des initiés, Gabriel Evouna Mfomo, éd. Karthala, 1982  (ISBN 2-86537-061-5), p. 121


Garde le fétiche dans le sac et fais-lui des offrandes !


L'enfant ne retourne jamais dans le ventre de sa mère.
  • Demain est encore loin, Victor Bouadjio, éd. Balland, 1989  (ISBN 2-7158-0743-0), p. 142


Faites confiance au Soleil, la Lune est changeante.
  • Le Feu des origines, Emmanuel Dongala, éd. Le Serpent à Plumes, 2001  (ISBN 2-84261-291-4), p. 58


Proverbes arabes[modifier]

Un nain assis sur la plus haute marche est plus haut qu'un géant dressé sur la plus basse.


Proverbes chinois[modifier]

Fais attention à ce que tu souhaites, car cela risque de t'arriver.
  • (fr) Retour à Belle Pointe (original: Belle Pointe) (2006), Karen Young (trad. Chantal Michel), éd. Harlequin, coll. « Best-Sellers », 2007  (ISBN 9782280834896), chap. 9, p. 170


Celui qui pose une question risque cinq minutes d'avoir l'air bête, celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie.
  • Les Thanatonautes, Bernard Werber, éd. Le Livre de Poche, 1994, p. 75


Si tu veux être heureux un jour, enivre-toi ; un mois, tue ton cochon ; un an, marie-toi ; toute ta vie, fais-toi jardinier.


Tête froide, ventre libre, pieds chauds, remèdes à tous les maux.
  • Guide de santé alimentaire : aliments naturels et super aliments, Jean-Claude Rodet, éd. Marcel Broquet, coll. « Santé bien-être », 2012  (ISBN 978-2-923860-89-3), p. 309


L'homme qui ne sourit pas ne doit pas ouvrir boutique.
  • Manager en toutes lettres, guide d'action et de culture (1995), François Aélion, éd. Les éditions d'organisation, 1999  (ISBN 2-7081-1803X), p. 247


Proverbes français[modifier]

À vieux chasseur, il faut jeune chien.
A jeune chasseur, il faut vieux chien.
  • Manager en toutes lettres, guide d'action et de culture (1995), François Aélion, éd. Les éditions d'organisation, 1999  (ISBN 2-7081-1803X), p. 211


Proverbes de la Grèce Antique[modifier]

L'ami, c'est le beau


Tant que le Poète continue de chanter le Héros, celui-ci vit encore. Mais quand cessent les odes, commencent l'oubli et la véritable mort.


Proverbes d'origine non déterminée[modifier]

Prêche le faux pour savoir le vrai.


Bien mal acquis ne profite jamais.


Lorsque le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt.


Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier.


Tout le monde savait que c'était impossible. Un ignare ne le savait pas : il l'a fait.
  • La Cinématurgie de Paris, Marcel Pagnol, éd. Pastorelly, 1980, p. 148


[Vouloir] le beurre et l'argent du beurre.


Proverbes d'écrivains[modifier]

Qui s’excuse s’accuse.


Proverbes légèrement modifiés[modifier]

À chacun son métier et les troupeaux seront bien gardés.
  • Référence au fameux proverbe : « Chacun chez soi et les moutons seront bien gardés. ».


Il n'y a pas de secret sans feu.
  • Déviation du proverbe : "Il n'y a pas de fumée sans feu."


À propos de proverbes[modifier]

J'ai beau vous arrêter, ma remontrance est vaine ;
Allez, partez, mes vers, derniers fruits de ma veine ;
C'est trop languir chez moi dans un obscur séjour (…)
Un bon chef de famille, c'est celui qui se montre un peu sourd proverbe sur la famille
Vous croyez, sur les pas de vos glorieux aînés,
Voir bientôt vos bons mots, passant du peuple aux princes,
Charmer également la ville et les provinces,
Et par le prompt effet d'un sel réjouissant,
Devenir quelquefois proverbes en naissant.

  • « Epitre, à mes vers », dans Œuvres Complètes, Nicolas Boileau, éd. Firmint-Didot, 1865, p. 234


— Si le proverbe « Loin des yeux, loin du cœur », n'était point une désolante vérité, dit coquettement la marquise, vous m'épargneriez la peine d'aller plus loin, en devinant le service que je viens vous demander.
— Marquise, ce proverbe-là est faux comme tous les proverbes qui pourraient me faire du tort dans votre esprit.
  • Les mohicans de Paris, Alexandre Dumas, éd. Michel Levy, 1862, t. 3, p. 32


Musset crée ses proverbes plutôt que d'en prendre d'existants : On ne badine pas avec l'amour, ça n'existait pas avant lui, pas plus qu'Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée. Et c'est très habile, car cela donne au public l'impression de déjà connaître l'œuvre. Formule qui a fait le succès des films de James Bond. D'abord parodiques, On ne vit que deux fois, Vivre et laisser mourir, Les diamants sont éternels, ils posent depuis à l'authentique proverbe, Le monde ne suffit pas, Demain ne meurt jamais ; c'est ce qu'ils ont de meilleur.
  • Dictionnaire égoïste de la littérature française, Charles Dantzig, éd. Grasset, 2005, p. 596


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :