Bernard Werber

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard Werber en Bulgarie, 2007

Bernard Werber est un écrivain français (né le 18 septembre 1961 à Toulouse), connu notamment pour sa trilogie des Fourmis et ses nombreux romans. Son œuvre fait se rencontrer mythologie, spiritualité, philosophie, science-fiction, biologie, futurologie, logique ainsi que des données scientifiques peu connues.

Citations de ses œuvres[modifier]

Les Fourmis, 1991[modifier]

RIEN : Qu'y a-t-il de plus jouissif que de s'arrêter de penser ?
Cesser enfin ce flot débordant d'idées plus ou moins utiles ou plus ou moins importantes.
S'arrêter de penser ! Comme si on était mort tout en pouvant redevenir vivant. Être le vide.
Retourner aux origines suprêmes. N'être même plus que quelqu'un qui ne pense à rien.
Être rien. Voilà une noble ambition.

  • Les Fourmis, Bernard Werber, éd. Albin Michel, 1991, p. 234


Le Jour des fourmis, 1992[modifier]

Tout est en un (Abraham)
Tout est amour (Jésus-Christ)
Tout est économique (Karl Marx)
Tout est sexuel (Sigmund Freud)
Tout est relatif (Albert Einstein)
Et ensuite ?

  • Le Jour des fourmis, Bernard Werber, éd. Albin Michel, 1992  (ISBN 2253137243), p. 7


L'Encyclopédie du savoir relatif et absolu, 1993[modifier]

Voir le recueil de citations : L'Encyclopédie du savoir relatif et absolu

Les Thanatonautes, 1994[modifier]

Voir le recueil de citations : Les Thanatonautes

L'Empire des anges, 2000[modifier]

Son suprême orgueil est de se croire libre !
  • L'Empire des anges, Bernard Werber, éd. Albin Michel, 2000, chap. Les Vœux pieux, p. 174


Parfois on se trompe dans l'analyse d'un événement parce qu'on est resté figé dans le seul point de vue qui nous semble évident.
  • L'Empire des anges, Bernard Werber, éd. Albin Michel, 2000, p. 205


L'ultime secret, 2001[modifier]

Voir le recueil de citations : L'ultime secret

L'Arbre des possibles, 2002[modifier]

Voir le recueil de citations : L'Arbre des possibles

Nous, les dieux, 2004[modifier]

Voir le recueil de citations : Nous, les dieux

Le Papillon des étoiles, 2006[modifier]

Voir le recueil de citations : Le Papillon des étoiles

Le Mystère des Dieux, 2007[modifier]

Ce n'est pas parce-que vous êtes nombreux à avoir tort que vous avez raison.
  • Le Mystère des Dieux, Bernard Werber, éd. Albin Michel, 2007, chap. Émission de télévision, p. 178


À force d'être libre on finit par être seul.
  • Le Mystère des Dieux, Bernard Werber, éd. Albin Michel, 2007, chap. Émission de télévision, p. 178
Ne pas tout résoudre, contourner.
  • Le Mystère des Dieux, Bernard Werber, éd. Albin Michel, 2007, chap. Encore Delphine, p. 198


Le miroir de Cassandre, 2009[modifier]

Voir le recueil de citations : Le miroir de Cassandre

Nouvelle Encyclopédie du Savoir Relatif et absolu, 2009[modifier]

Entre ce que je pense,

ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, Il y a au moins dix possibilités (mais en réflexion pour la dixième...) de ne pas se comprendre.

Mais, essayons quand même.
  • Nouvelle Encyclopédie du Savoir Relatif et absolu, Bernard Werber, éd. Albin Michel, 2009, p. 7


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :