Origines des Juifs d'Afrique du Nord

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La présence d'établissements juifs en Afrique du Nord est attestée dès le IIIe siècle avant l'ère commune. Ils sont enrichis par diverses vagues d'émigration, notamment à la suite de la destruction de Jérusalem par Titus en 70 et lors des diverses persécutions dans la péninsule ibérique.

Le judaïsme nord-africain joue à plusieurs reprises un rôle significatif dans l'histoire juive. Son origine est cependant mal connue et fait débat parmi les historiens, certains estimant que la majeure partie sinon la totalité du contingent est issue des conversions tandis que d'autres suggèrent une origine majoritairement judéenne.

Jean-Claude Barreau [modifier]

Il y eut beaucoup de conversions au judaïsme, depuis les tribus berbères du Maghreb (le directeur du Nouvel Observateur, Jean Daniel, est un indigène maghrébin) jusqu'au castes dirigeantes du royaume turc des Khazars. [...] On ne saurait déduire de leurs faciès la religion de Smaïn, de Djamel Debouzze ou d'Enrico Macias, et le Kabyle Zinedine Zidane est physiquement plus « européen » que Gérard Darmon. D'ou la difficulté d'expliquer que Sharon, de type slave, est plus sémite qu'Arafat, lequel correspond trait pour trait à la caricature du Juif Süss...


Albert Memmi[modifier]

Êtes-vous bien sûr que tant d'entre nous, Berbères convertis d'Afrique du Nord ou, plus encore, Polonais, Russes, ne soient pas des Juifs plus tardifs encore ?


Shlomo Sand[modifier]

Je me suis demandé comment des communautés juives aussi importantes avaient pu apparaître en Espagne. J’ai alors vu que Tariq Ibn-Ziyad, commandant suprême des musulmans qui envahirent l’Espagne, était berbère et que la majorité de ses soldats étaient des Berbères. Le royaume berbère juif de Dahia Al-Kahina n’avait été vaincu que 15 ans plus tôt. Et il y a, en réalité, plusieurs sources chrétiennes qui déclarent que beaucoup parmi les envahisseurs d’Espagne étaient des convertis au judaïsme. La source profonde de la grande communauté juive d’Espagne, c’étaient ces soldats berbères convertis au judaïsme.
  • (en) I asked myself how such large Jewish communities appeared in Spain. And then I saw that Tariq ibn Ziyad, the supreme commander of the Muslims who conquered Spain, was a Berber, and most of his soldiers were Berbers. Dahia al-Kahina's Jewish Berber kingdom had been defeated only 15 years earlier. And the truth is there are a number of Christian sources that say many of the conquerors of Spain were Jewish converts. The deep-rooted source of the large Jewish community in Spain was those Berber soldiers who converted to Judaism.


Paul Wexler[modifier]

Les Juifs séfarades sont les descendants en premier lieu des Arabes, des Berbères et d'Européens convertis au judaïsme entre la période de la création, en Asie occidentale, en Afrique du Nord et dans le sud de l'Europe, des communautés de la première diaspora juive et le douzième siècle de notre ère, approximativement. La composante judéo-palestinienne de cette population séfarade était minimale.
  • (en) Sephardic Jews are primarly descended from Arabs, Berbers, and Europeans who converted to Judaism between the creation of the first Jewish diaspora communities in western Asia, North Africa, and southern Europe, and approximately the 12th century; the Palestinian Jewish component in the early Sephardic ethnic component makeup was minimal.
  • Paul Wexler est professeur à l' université de Tel Aviv
  • The non-Jewish origins of the Sephardic Jews, Paul Wexler (trad. Wikiquote), éd. Suny Press, 1996, p. XV


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :