Cette page est protégée.

Modèle:Citation bloc

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

 Documentation[modifier] [purger]
Ce modèle à risque est inclus sur un très grand nombre de pages et ne peut pas être modifié.

Cette protection ne constitue pas obligatoirement une approbation de la version actuelle. Vous pouvez proposer une modification en page de discussion. Lorsqu'un compromis sera trouvé en page de discussion, vous pourrez demander la modification auprès des administrateurs (voir le journal des protections).

Utilisation

Les modèles {{Citation bloc}}, {{Début citation}} et {{Fin citation}} servent à insérer dans un article une citation, en retrait du texte, avec son auteur (et l’ouvrage de référence).

Attention, ces modèles ne doivent pas être utilisés pour des citations courtes (moins d’une ligne). Pour plus d’informations, voir Wikipédia:Citation.

Incompatibilités

Un inconvénient de {{citation bloc}} est qu'il ne fonctionne pas si les signes « = » (égal) ou « | » (barre verticale) sont inclus dans la citation. Pour les insérer correctement, il faut utiliser les modèles {{!}} et [[:Modèle:Modèle:=|{{Modèle:=}}]] qui permettent l'affichage de ces caractères sans poser de problèmes.

Un autre inconvénient de {{citation bloc}} est qu'il n'accepte pas les listes à puces et les listes numérotées.

Il faut donc préférer {{Début citation}} et {{Fin citation}} dans la conception d'un modèle.

Signes

Exemples :

{{citation bloc|Les signes = et | sont dangereux.}}

« sont dangereux. »

{{citation bloc|Les signes {{=}} et {{!}} sont dangereux.}}

« Les signes Modèle:= et | sont dangereux. »

{{début citation}}Les signes = et | sont dangereux.{{fin citation}}

« Les signes = et | sont dangereux. »

Listes à puces

Exemples :

{{citation bloc|Liste à puces :
* liste ;
* à ;
* puces.
Liste numérotées :
# Liste.
# Numérotée.}}

« Liste à puces : * liste ; * à ; * puces. Liste numérotée : # Liste. # Numérotée. »

Syntaxe

Ce modèle sert à insérer dans un article une citation, en retrait du texte, avec son auteur (et l’ouvrage de référence). Dans le cas d’une citation courte, il vaut mieux utiliser le modèle « Citation ».

Paramètres du modèle

ParamètreDescriptionTypeStatut
Citation1

Contenu de la citation : le texte mis entre guillemets.

Chaîneobligatoire
Auteur2

Nom de l’auteur de la citation

Chaînefacultatif
Référence3

Ouvrage de référence

Chaînefacultatif
Stylestyle

Si ce paramètre vaut « center », le texte est centré.

Chaînefacultatif
{{Citation bloc|citation|auteur|référence|style=center}}
  • citation : la citation proprement dite sans les guillemets (obligatoire).
  • auteur : son auteur (optionnel, vierge par défaut).
  • référence : l’ouvrage de référence (optionnel, vierge par défaut).
  • style=center : centrage du contenu de la citation (optionnel).
{{Citation début}}citation{{Fin citation|auteur|référence}}
  • citation : la citation proprement dite sans les guillemets (obligatoire).
  • auteur : son auteur (optionnel, vierge par défaut).
  • référence : l’ouvrage de référence (optionel, vierge par défaut).

Notes

Les retours à la ligne sont pris en charge dans le modèle {{Citation bloc}}. Par exemple, le code :

{{Citation bloc|La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. 

Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise.}}

Donne comme résultat :

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole.

Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. »

En revanche, ce n'est le cas avec les modèles {{Début citation}} et {{Fin citation}} que s'il y a au moins trois paragraphes dans la citation. S'il n'y a que deux paragraphes, ils seront fusionnés en un seul.

Exemples avec {{Citation bloc}}

Modèle:En-tête tableau "Code Rendu" |- |Modèle:Gris{{Citation bloc|La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent.}}Modèle:Gris

|Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent. »

Texte témoin.

|- |Modèle:Gris{{Citation bloc|La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent.|Pierre Bourgault}}Modèle:Gris

|Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent. »

— Pierre Bourgault

Texte témoin.

|- |Modèle:Gris{{Citation bloc|La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent.|Pierre Bourgault|La Culture – Écrits polémiques<ref name="Bourgault1">Pierre Bourgault, ''La Culture – Écrits polémiques'', éd. PCL, 1996, {{t.| II}}, {{p.|135}}.</ref>.}}Modèle:Gris

|Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent. »

— Pierre Bourgault, La Culture – Écrits polémiques[1].

Texte témoin.

|- | Modèle:Gris {{citation bloc|Je veille aux portes du ciel avec l'aimable cortège des Heures; Jupiter ne peut entrer ni sortir sans moi : c'est pour cela qu'on m'appelle Janus.|Ovide|style=center}} {{citation bloc|{{la}} quod ab eundo nomen est ductum : dont le nom ''allant'' dérive.|Cicéron}} Modèle:Gris |Texte témoin.

« Je veille aux portes du ciel avec l'aimable cortège des Heures; Jupiter ne peut entrer ni sortir sans moi : c'est pour cela qu'on m'appelle Janus. »

— Ovide

« (la) quod ab eundo nomen est ductum : dont le nom allant dérive. »

— Cicéron

Texte témoin. |}

Exemples avec {{Début citation}} et {{Fin citation}}

Modèle:En-tête tableau "Code Rendu" |- |Modèle:Gris{{Début citation}}La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent.{{Fin citation}}Modèle:Gris

|Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent. »

Texte témoin.

|- |Modèle:Gris{{Début citation}}La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent.{{Fin citation|Pierre Bourgault}}Modèle:Gris

|Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent. »

— Pierre BourgaultTexte témoin.

|- |Modèle:Gris{{Début citation}}La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent.{{Fin citation|Pierre Bourgault|La Culture – Écrits polémiques<ref name="Bourgault2">Pierre Bourgault, ''La Culture – Écrits polémiques'', {{t.|II}}, éd. PCL, 1996, {{p.|135}}.</ref>.}}Modèle:Gris

|Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent. »

— Pierre Bourgault, La Culture – Écrits polémiques[2].Texte témoin.

|}

Modèle:Références

Voir aussi

Pages de recommandations sur les citations 
Autres modèles 
  1. Pierre Bourgault, La Culture – Écrits polémiques, éd. PCL, 1996, Modèle:T., p. 135.
  2. Pierre Bourgault, La Culture – Écrits polémiques, Modèle:T., éd. PCL, 1996, p. 135.