Michel Pastoureau

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Pastoureau
Michel Pastoureau

Michel Pastoureau est un historien médiéviste français, né le 17 juin 1947.

L'ours, histoire d'un roi déchu, 2007[modifier]

Les hommes et les sociétés (...) semblent hantés par ce souvenir, plus ou moins conscient, de ces temps très anciens où avec les ours ils avaient les mêmes espaces et les mêmes proies, les mêmes peurs et les mêmes cavernes, parfois les mêmes rêves et les mêmes couches.
  • L'ours, histoire d'un roi déchu (2007), Michel Pastoureau, éd. Le Seuil, 2007  (ISBN 978-2-02-021542-8), chap. La revanche de l'ours, p. 332


En tuant l'ours, son parent, son semblable, son premier dieu, l'homme a depuis longtemps tué sa propre mémoire et s'est plus ou moins symboliquement tué lui-même. Il est trop tard pour espérer revenir en arrière.
  • L'ours, histoire d'un roi déchu (2007), Michel Pastoureau, éd. Le Seuil, 2007  (ISBN 978-2-02-021542-8), chap. De la montagne au musée, p. 314


Bleu, histoire d'une couleur[modifier]

Aux XIIe et XIIIe, le bleu était enfin devenu une couleur de premier plan, une belle couleur, une couleur maritale, une couleur royale, et pour toutes ces raisons un rival du rouge.
  • Bleu, histoire d'une couleur (2007), Michel Pastoureau, éd. Seuil, coll. « Histoire », 2006  (ISBN 2-02-086991-8), chap. 4. La préfèrée, XIIe - XIIIe siècle, p. 107


Que reste-t-il aujourd'hui de la longue et riche histoire de la couleur bleue dans notre vie quotidienne, dans nos codes sociaux, dans nos sensibilités ? [Elle est] la couleur préférée, loin devant toutes les autres. Et ce, quels que soient le sexe, les origines sociales, la profession ou le bagage culturel : le bleu écrase tout.
  • Bleu, histoire d'une couleur (2007), Michel Pastoureau, éd. Seuil, coll. « Histoire », 2006  (ISBN 2-02-086991-8), chap. Conclusion. Le bleu aujourd'hui : une couleur neutre ?, p. 157


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :