Maria J. Esteban

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.
Maria J. Esteban, 2015.

Maria J. Esteban, née en 1956, est une mathématicienne française.

Citations[modifier]

Quand je réfléchis à un problème de maths, une espèce d’agitation me fait aller de l’avant. C’est un peu comme des tunnels qui s’entrecroisent, assez étroits, sombres, j’avance dedans. Il y a des bifurcations, je pressens des choses, je tente de les rattraper. J’avance mais je m’arrête souvent. J’essaie de voir un peu et, quand je sens que je ne suis pas loin, je m’arrête.
  • Fors intérieurs : rendez-vous avec avec des mathématiciens, Isabelle Boccon-Gibod, éd. Léo Sheer, 2011  (ISBN 9782756103532), chap. Maria J. Esteban ou l’artiste, p. 69


La plupart des problèmes du monde réel ont une structure sous-jacente qui, une fois mise en évidence, nous aide souvent à les résoudre.[…] La nature a des propriétés merveilleuses et, à mesure que vous avancez dans les détails les plus fins des objets animés ou inanimés, vous découvrez - c’est incroyable ! - des symétries sans fin, des relations entre éléments…
  • Fors intérieurs : rendez-vous avec avec des mathématiciens, Isabelle Boccon-Gibod, éd. Léo Sheer, 2011  (ISBN 9782756103532), chap. Maria J. Esteban ou l’artiste, p. 70


Chaque fois que j’entends parler de la beauté des mathématiques, de manière systématique j’ajoute que oui, elles sont belles, très belles même, mais qu’il ne faut surtout pas oublier qu’elles sont aussi très utiles.[…] Les mathématiques sont un outil transversal aux autres sciences, car en particulier elles sont le langage de la science, mais elles sont également en grande mesure le langage de l’innovation.


Citations rapportées[modifier]

Citations sur[modifier]

Voir aussi[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :