Logique

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Philosophie[modifier]

Ludwig Wittgenstein[modifier]

En un certain sens, nous ne devons pas pouvoir nous tromper en logique. C’est ce qui est déjà partiellement exprimé dans la phrase : la logique doit prendre soit d’elle-même. C’est là une connaissance exceptionnellement importante et profonde.
Comment est-il compatible avec la tâche de la philosophie que la logique doive prendre soit d’elle-même ? Si nous demandons, par exemple : tel fait est-il de la forme sujet-prédicat, il faut bien que nous sachions ce que nous entendons par « forme sujet-prédicat ». Il faut que nous sachions si, en tout état de cause, une telle forme existe. Comment pouvons-nous le savoir ? «  Par les signes ! » Mais comment ? Nous n’avons en effet aucun signe ayant cette forme.
  • Cartnets, 1914-1916, Ludwig Wittgenstein (trad. G.G. Granger), éd. Gallimard, 1971  (ISBN 2-07-074772-7), p. 24-25


Littérature[modifier]

Poésie[modifier]

Logique :

Quand même tu dirais
Que tu me trahirais
Si c’était ton caprice,
Qu’est-ce que me ferait
Ce terrible secret
Si c’était mon caprice !


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :