Lexicon of Musical Invective

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Couverture du Lexicon of musical Invective.

Le Lexicon of Musical Invective (Lexique d'invectives musicales) est une anthologie de critiques négatives, réalisée par Nicolas Slonimsky en 1953 (revue et augmentée en 1965), autour d'œuvres de musique classique de Beethoven jusqu'à Varèse.

La plupart de ces critiques étant anonymes, elles sont classées par ordre alphabétique des compositeurs « attaqués »

Ludwig van Beethoven[modifier]

Nous n'avons pas été capables de reconnaître le moindre plan dans cette partition [la Septième symphonie, op.92], pas plus que nous n'avons découvert le moindre lien entre ses parties. Dans l'ensemble, il apparaît que cette symphonie a été conçue comme une sorte d'énigme — nous allions presque écrire : de canular.
  • (en) [Often as we now have heard it performed], we cannot yet discover any design in it, neither can we trace any connection in its parts. Altogether, it seems to have been intended as a kind of enigma — we had almost said a hoax.
  • The Harmonicon, Londres, juillet 1825
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 44


Hector Berlioz[modifier]

Si tous les fous de Bedlam prenaient soudain d'assaut le monde entier, nous n'en verrions pas de meilleur signe annonciateur que dans cette œuvre. Dans quel état d'esprit se trouvait Berlioz lorsqu'il composa cette musique ? Nous ne le saurons probablement jamais. Cependant, si jamais le génie et la folie se sont confondus, ce fut lorsqu'il écrivit La Damnation de Faust.
  • (en) If all Bedlam were about to be let loose on earth, it does not seem as though any preparatory schock of foreboding could be more stupendous. What state of mind Berlioz was in when he conceived this music may never be known, but it may be imagined that if ever genius and insanity were found akin, it was at the time of the writing of La Damnation de Faust.
  • Home Journal, Boston, 15 mai 1880
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 60


Georges Bizet[modifier]

Il n'y a guère de mélodie dans cette œuvre [Carmen], du moins dans le sens où on l'entend habituellement. L'air du Toréador est à peu près la seule « chanson » de l'opéra… et cela ne vole pas bien haut, même comparé à la vulgarité d'un Offenbach.
  • (en) Of melody, as the term is generally understood, there is but little. The air of the Toreador is the only bit on tune in the opera, and this scarcely rises above the vulgarity of Offenbach.
  • Boston Gazette, 5 janvier 1879
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 65


Ernest Bloch[modifier]

Presque toute la musique de Bloch éclate dans la bouche, de curry, de gingembre et de poivre de Cayenne, même lorsqu'on serait en droit d'attendre de la vanille ou de la crème fouettée…
  • (en) Nearly all of Bloch's music is hot in the mouth with curry, ginger and cayenne, even where one has a right to expect vanilla and whipped cream…
  • Evening Post, New York, 14 mai 1917
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 66


Johannes Brahms[modifier]

La Première symphonie de Brahms nous a semblé aussi difficile et peu inspirée que la dernière fois que nous l'avons entendue. C'est de la musique mathématique, laborieusement travaillée par un cerveau sans imagination…
  • (en) The First Symphony of Brahms seemed to us as hard and as uninspired as upon its former hearing. It is mathematical music evolved with difficulty from an unimaginative brain…
  • Boston Gazette, 24 janvier 1878
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 68-69


Frédéric Chopin[modifier]

L'intégralité des œuvres de Chopin présente un aspect hétéroclite de divagations, d'hyperboles et de cacophonie insoutenable. Quand il n'est pas si singulier, il ne vaut guère mieux que [Johann] Strauss ou n'importe quel assembleur de valses… Il y a cependant de quoi excuser les déliquescences de Chopin ; il est pris dans les trames de cette archi-enchanteresse, George Sand, également célèbre pour le nombre et l'excellence de ses amourettes et de ses amants ; ce qui ne nous étonne pas moins, c'est que cette dernière, qui a su conquérir jusqu'au sublime et terrible démocrate religieux Lamennais, puisse se contenter d'une quantité négligeable et artificielle comme Chopin.
  • (en) The entire works of Chopin present a motley surface of ranting hyperbole and excrutiating cacophony. When he is not thus singular, he is no better than Strauss or any other waltz compounder… There is an excuse at present for Chopin's deliquencies ; he is entrammeled in the enthralling bonds of that arch-enchantress, George Sand, celebrated equally for the number and excellence of her romances and her lovers ; not less we wonder how she, who once swayed the heart of the sublime and terrible religious democrat Lammenais, can be content to wanton away her dream-like existence with an artistical nonentity like Chopin.
  • Musical World, Londres, 28 octobre 1841
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 84


La sauvagerie de la mélodie comme de l'harmonie de Chopin sont devenues, pour la plus grande part, excessives… On ne saurait imaginer de musicien, à moins qu'il n'ait acquis un goût malsain pour le bruit, la confusion et la dissonance, qui ne soit déconcerté par l'effet de la Troisième Ballade, ou de la Grande Valse, ou des huit Mazurkas.
  • (en) The wildness of both the melody and harmony of Chopin is, for the most part, excessive… We cannot imagine a musician, who has not acquired an unhealthy taste for noise, and scrambling, and dissonance, to feel otherwise than dissatisfied with the effect of either the third Ballade, or the Grande Valse, or the Eight Mazurkas.
  • Dramatic and Musical Review, Londres, 4 novembre 1843
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 85


Franz Liszt[modifier]

Liszt est quelqu'un de tout-à-fait ordinaire, avec ses longs cheveux — un snob tout droit sorti de Bedlam, qui écrit la musique la plus laide qui soit.
  • (en) Liszt is a mere commonplace person, with his hair on end — a snob out of Bedlam. He writes the ugliest music extant.
  • Dramatic and Musical Review, Londres, 7 janvier 1843
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 111


Je propose que l'on préserve la musique de M.Liszt et de tous ces musiciens de l'avenir dans des boîtes emballées sous vide (comme ces petits pois que l'on est parfois réduits à manger), et qu'il soit précisé dans leurs testaments qu'aucune main trop empressée ne révèle ces partitions avant 1966, au plus tôt. Nous serons tous morts d'ici là — quant à nos descendants, qu'ils s'arrangent !
  • (en) I beg respectfully to suggest to Liszt and all musicians of the future, get them carefully packed in air-tight boxes (like those awful preserved peas we are occasionally condemned to eat), and leave in their wills a stringent regulation that no rash hand shall bring them to light until at least 1966. We shall all be dead, then, my friend, and as for our descendants, qu'ils s'arrangent !
  • The Orchestra, Londres, 15 mars 1886
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 119


Gustav Mahler[modifier]

Il est inutile de faire perdre du temps aux lecteurs du Musical Courier avec une description en detail de cette monstruosité musicale déguisée sous le titre de Quatrième symphonie de Gustav Mahler. Il n'y a rien dans la conception, le contenu ou la réalisation de cette œuvre qui puisse impressionner les musiciens, en-dehors de son caractère grotesque…
  • (en) It is not fair to the readers of the Musical Courier to take up their time with a detailed description of that musical monstrosity, which masquerades under the title of Gustav Mahler's Fourth Symphony. There is nothing in the design, content, or execution of the work to impress the musician, except its grotesquerie…
  • Musical Courier, New York, 9 novembre 1904
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 120


Mahler avait très peu de choses à dire dans sa Cinquième symphonie, et il met un temps invraisemblable pour le dire. Sa manière est pesante, sa matière est impondérable.
  • (en) Mahler had not much to say in his Fifth Symphony and occupied a wondrous time in saying it. His manner is ponderous, his matter imponderable.
  • The New York Sun, 5 décembre 1913
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 121


Modeste Moussorgski[modifier]

Une nuit sur le mont Chauve de Moussorgski est la chose la plus hideuse que l'on ait jamais entendue, une orgie de laideur et une abomination. Puissions-nous ne plus jamais l’entendre !
  • (en) Une nuit sur le mont Chauve by Moussorgsky is as hideous a thing as we have ever heard… an orgy of ugliness and an abomination. May we never hear it again !
  • The Musical Times, Londres, mars 1898
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 128


Maurice Ravel[modifier]

Le compositeur use de ce thème pour les quatre mouvements de son Quatuor, qui sont à peu près aussi chaleureux et nuancés qu'un problème d'algèbre.
  • (en) This theme serves him for four movements during which there is about as much emotional nuance as warms a problem in algebra.
  • New-York Tribune, 12 décembre 1906
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 138


Nikolaï Rimski-Korsakov[modifier]

La symphonie Antar éclipse à la fois Wagner et Tchaïkovski en termes d'orchestration étrange et d'effets discordants… Le compositeur russe Korsakov semble avoir proposé une énigme musicale dont la résolution est trop complexe pour nous.
  • (en) The Antar Symphony eclipsed both Wagner and Tchaikovsky in weird orchestration and unharmonic effects… The Russian composer Korsakov evidently has evolved a musical enigma which is too complex of solution now.
  • Boston Globe, 13 mars 1898
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 145


Arnold Schoenberg[modifier]

Toutes les prévisions ont été trompées. Le pianiste E.-R. Schmitz, qui était chargé de mettre le feu à la mèche, put accomplir son dangereux exercice dans un silence parfait. Il y eut bien quelques sourires inquiets, quelques soupirs angoissés, quelques plaintes étouffées mais aucun scandale n'éclata. Arnold Schönberg ne voudra pas le croire ! Le public français s'est résigné à voir la musique [Trois pièces pour piano, op. 11] lui échapper et a renoncé à s'en plaindre publiquement… Et l'on demeure épouvanté de la rapidité avec laquelle les conceptions musicales se remplacent l'une et l'autre, se chassent et se détruisent ; les auteurs comme Debussy et Ravel n'ont pu conserver plus d'un an ou deux l'étiquette révolutionnaire, les voici maintenant rangés dans le parti rétrograde avant même d'avoir pu se faire comprendre de la foule.
  • Paris-Midi, 29 mai 1913
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 310


Robert Schumann[modifier]

La musique de Schumann manque de clarté… Le désordre et la confusion envahissent parfois jusqu'aux meilleures pages du musicien, comme hélas ! ils ont envahi plus tard le cerveau de l'homme.
  • Le Ménestrel, Paris, 15 février 1863
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 171


Alexandre Scriabine[modifier]

Il est peut-être vrai que le compositeur russe Scriabine est bien trop en avance par rapport aux gens de notre génération, et que cette doctrine comme cette musique seront admises dans les années à venir. Cependant, nous ne prétendons pas pouvoir lire dans l'avenir, et cette musique [Prométhée, ou le Poème du Feu] est condamnée pour l'heure présente.
  • (en) It may be true that the Russian composer [Scriabin] is too far advanced for the present generation and that his doctrine and music will be accepted in years to come, but as the writer is not a reader of the future, the work is condemned for the present.
  • Musical Courier, New York, 10 mars 1915
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 173


Richard Strauss[modifier]

Dans Ainsi parlait Zarathoustra, le génie de Strauss est sans pitié ; il possède de puissants poumons et se tient près de votre oreille… Or, quand on est réveillé par le fracas d'une ville entière s'écroulant autour de soi, l'explosion d'un seul immeuble par de la nitroglycérine passe presque inaperçue…
  • (en) In Thus spake Zarathustra, the genius of Strauss is merciless ; it possesses huge lungs and stands close to one's ear… When a man is awakened by an entire city tumbling about his ears, the blowing up of a single building by nitroglycerine passes unnoticed…
  • Boston Gazette, 31 octobre 1897
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 183


Giuseppe Verdi[modifier]

Le système musical de M. Verdi, vous le connaissez : il n'a pas encore existé de compositeur italien plus incapable de produire ce qui s'appelle vulgairement une mélodie.
  • Gazette Musicale, Paris, 1 août 1847
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 218


Richard Wagner[modifier]

Le vinaigre, la moutarde et le poivre de Cayenne sont des condiments nécessaires dans l'art culinaire, mais je me demande si même les wagnériens accepteraient de ne se servir que de cela pour préparer leur repas.
  • (en) Vinegar, mustard, and cayenne-pepper are necessary condiments in the culinary art, but I question whether even the Wagnerites would care to make their dinner of these articles only.
  • Lettre adressée à l'éditeur du Musical World, New York, 16 septembre 1876
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 240


Anton Webern[modifier]

Les cinq pièces de Webern [Cinq mouvements pour quatuor à cordes, op.5] suivent cette formule très subjective. Une note longuement tenue dans l'aigu au premier violon (pause) ; un tout petit grincement de l'alto soliste (pause) ; une note pizzicato du violoncelle. Encore une pause, après quoi les quatre interprètes se lèvent lentement, filent à l'anglaise et la pièce est finie.
  • (en) Webern's five pieces follow his very subjective formula. One long-drawn note upon the bridge of the first violin (pause) ; a tiny scramble for viola solo (pause) ; a pizzicato note on the cello. Then another pause, after which the four players get up very quietly, steal away and the thing is over.
  • The Daily Telegraph, Londres, 9 septembre 1922
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 324


L'auditoire a répondu à ces gémissements par des rires et des sifflets. Sans surprise ! Si la musique moderne dépendait d'un Webern pour progresser, elle se perdrait complètement.
  • (en) The audience laughed him and his whines out of court. Quite right ! If modernism depended for progress upon the Weberns, it would get nowhere.
  • Musical Courier, New York, 28 décembre 1929
  • Lexicon of Musical Invective, Nicolas Slonimsky (trad. Wikiquote), éd. W. W. Norton & Company, 1953 (réed. 2000), p. 251