Jean Ferrat

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guy Thomas et Jean Ferrat.

Jean Ferrat, pseudonyme de Jean Tenenbaum, est un écrivain-parolier, musicien-compositeur et chanteur-interprète français, né le 26 décembre 1930 à Vaucresson (Hauts-de-Seine) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas en Ardèche.

Chansons[modifier]

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés
Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants
Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent

Les Allemands guettaient du haut des miradors
La lune se taisait comme vous vous taisiez
en regardant au loin, en regardant dehors
Votre chair était tendre à leurs chiens policiers

  • Chanson en mémoire des victimes des camps de concentration nazis de la Seconde Guerre mondiale, en particulier en mémoire de son père, Juif émigré de Russie, déporté à Auschwitz où il mourut. Le titre fait référence à la directive Nuit et brouillard signée en 1941 par Adolf Hitler et qui entraîna l’élimination des ennemis politiques du nazisme.


Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement.

  • Cette citation, refrain de la chanson, est constituée de quatre vers du quatorzième sizain de l’œuvre Prose du bonheur et d'Elsa de Louis Aragon, adressé à son épouse Elsa Triolet.


Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l'horizon
Et le futur est son royaume
Face à notre génération
Je déclare avec Aragon
La femme est l'avenir de l'homme

Le poète a toujours raison
Qui détruit l'ancienne oraison
L'image d’Ève et de la pomme.
Face aux vieilles malédictions,
Je déclare avec Aragon :
La femme est l'avenir de l'homme !

  • Le titre est une célèbre maxime du poète Louis Aragon, auquel cette chanson, La femme est l'avenir de l'homme, qui donne son titre à l'album, rend hommage.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :