Elsa Triolet

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Elsa Triolet.

Elsa Triolet, née Ella Yourievna Kagan (en russe : Элла Юрьевна Каган) le 12 septembre 1896 (24 septembre 1896 dans le calendrier grégorien) à Moscou et morte le 16 juin 1970 à Saint-Arnoult-en-Yvelines, est une femme de lettres et résistante française d'origine russe, née de parents juifs. Première femme à obtenir le prix Goncourt, elle est également connue sous le pseudonyme de Laurent Daniel (pseudonyme de clandestinité durant la seconde guerre mondiale).

Elle a été la compagne de Louis Aragon.

Les amants d'Avignon, 1943[modifier]

Ouvrage publié sous le nom de Laurent Daniel par les Éditions de Minuit

Savez-vous ce que pensent divers pays de l'armée en général ? interrompit le joyeux luron flottant dans son veston. Pour l'Anglais, c'est un métier, pour l'Allemand une nécessité, pour l'Italien une belle tenue et pour le Français... elle le fait chier.
  • Les amants d'Avignon, Elsa Triolet, éd. Gallimard, Folio, 2007  (ISBN 9782070344628), p. 137


J'ai toujours su que l'amour n'était que de la fausse monnaie et qu'il n'y a de vrai que l'illusion. On ne s'aime pas, personne n'aime personne...
  • Les amants d'Avignon, Elsa Triolet, éd. Gallimard, Folio, 2007  (ISBN 9782070344628), p. 79


Ah ! un homme qui n'est pas à la hauteur de l'amour devrait être chassé loin de son royaume, pour que l'amour ne soit pas sacrilège, pour qu'il soit total comme la guerre.
  • Les amants d'Avignon, Elsa Triolet, éd. Gallimard, Folio, 2007  (ISBN 9782070344628), p. 79


Et comme en ce temps là, on fusillait beaucoup de résistants qui étaient membres du parti communiste, Célestin répond : Oui... Après la guerre, il faudra compter avec eux, on ne pourra pas gouverner le pays sans le parti des fusillés... [.] Peu de gens savent qu'elle [L'expression le parti des fusillés] vient des Amants d'Avignon et je ne vois pas pourquoi je tairais ce dont je m'honore.
  • Les amants d'Avignon, Elsa Triolet, éd. Gallimard, Folio, 2007  (ISBN 9782070344628), chap. Préface à la clandestinité, p. 124