Jean-Jacques Goldman

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Jacques Goldman

Jean-Jacques Goldman (né le 11 octobre 1951 à Paris) est un auteur, compositeur, interprète français, et également producteur, de variété et de pop rock principalement.

Jean-Jacques Goldman a écrit de nombreuses chansons, pour Céline Dion (29 chansons), Johnny Hallyday (12), Patrick Fiori (10), Patricia Kaas (8), Carole Fredericks (5), Garou (4), Florent Pagny (4), Khaled (4), Marc Lavoine (4), Maurane (4), Christophe Willem (3), Anne-Marie Batailler (2), Dan Ar Braz (2), France d'Amour (2), J.L.B. (2), Lââm (2), Liane Foly (2), Michael Jones (2), Calogero (2), Idir (1), Jeane Manson (1), Joe Cocker (1), Julie Zenatti (1), Maxime Le Forestier (1), Philippe Lavil (1), Richard Cocciante (1), Robert Charlebois (1), Roch Voisine (1), Rose Laurens (1), Stephan Eicher (1), Yannick Noah (1), Hélène Ségara et Zaz (1), entre autres…

Citations rapportées[modifier]

Il n'y a rien de pire que l'amour sauf de ne pas aimer.
  • « Saint-Valentin - Amour, toujours - Citations », Jean-Jacques Goldman, Direct Soir, nº 700, Vendredi 12 février 2010, p. 9


Chansons[modifier]

Veiller tard, 1982[modifier]

Ces paroles enfermées que l'on n'a pas pu dire
Ces regards insistants que l'on n'a pas compris

Ces visages oubliés qui reviennent à la charge
Ces étreintes qu'en rêve on peut vivre cent fois
Ces raisons-là qui font que nos raisons sont vaines
Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard


Envole-moi, 1984[modifier]

J'ai pas choisi, de naitre ici
Entre l'ignorance et la violence et l'ennui
J'm'en sortirai, j'me le promets
Et s'il le faut j'emploierai des moyens légaux

Envole-moi, envole-moi, envole-moi
Loin de cette fatalité qui colle à ma peau
Envole-moi, envole-moi
Remplis ma tête d'autres horizons, d'autres mots

  • Cette citation est un hymne à l'émancipation et à l'intégration par l'école républicaine, laïque et gratuite[1].


Famille, 1985[modifier]

Tu es de ma famille
De mon ordre et de mon rang
Celle que j'ai choisie
Celle que je ressens
Dans cette armée de simple gens

Tu es de ma famille
Bien plus que celle du sang

  • Famille, Jean-Jacques Goldman, Jean-Jacques Goldman, album Non homologué (1985 chez Apache, WEA).


Je te donne, 1985[modifier]

Je te donne toutes mes différences,
Tous ces défauts qui sont autant de chances.
On n'sera jamais des standards, des gens bien comme il faut.
Je te donne ce que j'ai, ce que je vaux.

Je te donne, donne, donne, ce que je suis.


Puisque tu pars, 1988[modifier]

Puisque c'est ailleurs
Qu'ira mieux battre ton cœur
Et puisque nous t'aimons trop pour te retenir
(…)
Que la vie t'apprenne
Mais que tu restes le même
Si tu te trahissais nous t'aurions tout à fait perdu
Garde cette chance
Que nous t'envions en silence
Cette force de penser que le plus beau reste à venir
(…)
Parce qu'il est des douleurs qui ne pleurent qu'à l'intérieur
Puisque ta maison
Aujourd'hui c'est l'horizon
(…)


Références[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :