Jacques Neirynck

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Neirynck

Jacques Neirynck, né le 17 août 1931 à Uccle (Belgique) est un professeur honoraire de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), défenseur des consommateurs, écrivain et personnalité politique, d'origine belge, naturalisé suisse.

Citations[modifier]

Le peuple est tellement bête qu'il y a moyen de l'amuser avec des votations stupides (...)
  • « Au conseiller fédéral Ueli Maurer », Jacques Neirynck, L'Hebdo (ISSN 1013-0691), nº 44, 3 novembre 2011, p. 59


Citations sur Jacques Neirynck[modifier]

Les Suisses verront, impuissants, leur territoire et leur patrimoine disparaître définitivement sous le béton et leur identité pulvérisée sous les coups de boutoir du métissage forcé. Ce sont là les buts inavoués de personnages maléfiques, d'imposteurs et de malfaiteurs protéiformes qu'incarnent si bien, aujourd'hui encore, des spécimens du type Jacques Neirynck, candidat à 80 ans et pour la énième fois au Conseil national où il pourra continuer à sévir impunément contre cet infortuné pays.
  • « Neirynck:Les salves du crepuscule », Pierre-Maurice Vernay, Démocrate suisse, nº 10, Octobre 2011, p. 13


Ce que dit en gros Neirynck, c'est qu'on devrait être dans l'Union européenne, avoir autant de dettes que les autres et comme ça nous n'aurions plus de problèmes. Un vrai raisonnement de professeur d'université.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :