Jacques Brel

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Brel (1963).

Jacques Romain Georges Brel (né à Schaerbeek, une commune de Bruxelles le 8 avril 1929 - 9 octobre 1978) est un chanteur (auteur, compositeur et interprète) belge.

Jacques Brel a joué (entre autres) dans L'Emmerdeur et L'aventure c'est l'aventure.

Citations extraites de chansons[modifier]

Et l'autre reste là, le meilleur ou le pire, le doux ou le sévère
Cela n'importe pas, celui des deux qui reste se retrouve en enfer.

  • Les vieux, Jacques Brel, Jacques Brel, album Le plat pays (1963 chez Barclay).


Je vous ai apporté des bonbons
Parce que les fleurs, c'est périssable
Puis les bonbons c'est tellement bon
Bien que les fleurs soient plus présentables

  • Les bonbons, Jacques Brel, Jacques Brel, album Le plat pays (1964 chez Barclay).


Au troisième temps de la valse
Nous valsons enfin tous les trois
Au troisième temps de la valse
Il y a toi y a l'amour et y a moi
Et Paris qui bat la mesure
Paris qui mesure notre émoi
Et Paris qui bat la mesure
Laisse enfin éclater sa joie

  • La valse à mille temps, Jacques Brel, Jacques Brel, album La valse à mille temps (1959 chez Barclay).


Les bourgeois c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux plus ça devient bête
Les bourgeois c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux plus ça devient c...

  • Les bourgeois, Jacques Brel, Jacques Brel, album Les bourgeois (1962 chez Barclay).


Ce soir j'attends Madeleine
Mais il pleut sur mes lilas
Il pleut comme toutes les semaines
Et Madeleine n'arrive pas
Ce soir j'attends Madeleine
C'est trop tard pour le tram trente-trois
Trop tard pour les frites d'Eugène
Et Madeleine n'arrive pas

  • Madeleine, Jacques Brel, Jacques Brel, album Les bourgeois (1962 chez Barclay).


Et quand je ne délire pas j'en arrive à me dire
Qu'il est plus humiliant d'être suivi que suivant

  • Au suivant, Jacques Brel, Jacques Brel, album Jef (1964 chez Barclay).


Dans ma pipe je brûlerai mes souvenirs d'enfance,
Mes rêves inachevés, mes restes d'espérance.
Et je ne garderai pour habiller mon âme
Que l'idée d'un rosier et qu'un prénom de femme.
Puis je regarderai le haut de ma colline
Qui danse, qui se devine, qui finit par sombrer.
Et dans l'odeur des fleurs qui bientôt s'éteindra,
Je sais que j'aurai peur une dernière fois.

  • Le dernier repas, Jacques Brel, Jacques Brel, Gérard Jouannest, Jean Corti, album Jef (1964 chez Barclay).


[...] une banque à chaque doigt

  • La chanson de Jacky, Jacques Brel, Jacques Brel, album Jef (1966 chez Barclay).


Qu'aimerait bien avoir l'air
Mais qui a pas l'air du tout
Faut pas jouer les riches
Quand on n'a pas le sou

  • Ces gens-là, Jacques Brel, Jacques Brel, album Jef (1966 chez Barclay).


T'as voulu voir Vesoul
Et on a vu Vesoul
[…]
J’ai voulu voir ta sœur
Et on a vu ta mère
[…]
T'as plus aimé Vesoul
Et on a quitté Vesoul
[…]
T’as plus aimé ta mère
Et on a quitté sa sœur

  • Vesoul, Jacques Brel, Jacques Brel, album J'arrive (1968).


Chauffe Marcel ! Chauffe ! Chauffe !
  • Vesoul, Jacques Brel, Jacques Brel, album J'arrive (1968 chez Barclay).


Moi je t'offrirai
Des perles de pluie
Venues de pays
Où il ne pleut pas

  • Ne me quitte pas, Jacques Brel, Jacques Brel, album Ne me quitte pas (1972 chez Barclay).


Veux-tu que je te dise gémir n'est pas de mise
Aux Marquises

  • Les Marquises, Jacques Brel, Jacques Brel, album Les Marquises (1977 chez Barclay).


Et puis si j'étais l'Bon Dieu
Je crois que je ne serais pas fier
Je sais on fait ce qu'on peut
Mais il y a la manière

  • Fernand, Jacques Brel, Jacques Brel, album Ces Gens Là (1965 chez Barclay).


Et ils pissent comme je pleure
Sur les femmes infidèles

  • Amsterdam, Jacques Brel, Jacques Brel, album Enregistrement Public à l'Olympia (1964 chez Barclay).


Et dis-toi donc grand Jacques
Dis-le-toi souvent
C'est trop facile
De faire semblant.

  • (fr) « Grand Jacques (C'est trop facile) », Jacques Brel, dans Tout Brel (1953), Jean-Claude Zylberstein, éd. Robert Laffont, coll. « Musiques & Cie 10/18 », 1998  (ISBN 978-2-264-03371-0), p. 114


Alors sans avoir rien
Que la force d'aimer
Nous aurons dans nos mains
Amis le monde entier.

  • (fr) « Quand on a que l'amour », Jacques Brel, dans Tout Brel (1956), Jean-Claude Zylberstein, éd. Robert Laffont, coll. « Musiques & Cie 10/18 », 1998  (ISBN 978-2-264-03371-0), p. 138


Tous les suivants du monde devraient se donner la main
Voilà ce que la nuit je crie dans mon délire
Au suivant au suivant
Et quand je ne délire pas j'en arrive à me dire
Qu'il est plus humiliant d'être suivi que suivant.

  • (fr) « Au suivant », Jacques Brel, dans Tout Brel (1964), Jean-Claude Zylberstein, éd. Robert Laffont, coll. « Musiques & Cie 10/18 », 1998  (ISBN 978-2-264-03371-0), p. 288


Mais un enfant
Et nous fuyons l'enfance
Un enfant
Et nous voilà passants
Un enfant
Et nous voilà patience
Un enfant
Et nous voilà passés.

  • (fr) « Un enfant », Jacques Brel, dans Tout brel (1965), Jean-Claude Zylberstein, éd. Robert Laffont, coll. « Musiques & Cie 10/18 », 1998  (ISBN 978-2-264-03371-0), p. 304


Toi si tu étais le Bon Dieu
Tu serais pas économe
De ciel bleu
Mais tu n'es pas le Bon Dieu
Toi tu es beaucoup mieux
Tu es un homme.

  • (fr) « Le Bon Dieu », Jacques Brel, dans Tout brel (1977), Jean-Claude Zylberstein, éd. Robert Laffont, coll. « Musiques & Cie 10/18 », 1998  (ISBN 978-2-264-03371-0), p. 353


Je suis convaincu d'une chose, le talent, ça n'existe pas, le talent, c'est avoir l'envie de faire quelque chose.
Je prétends qu'un homme qui rêve tout d'un coup, il a envie de manger un homard, il a le talent, à ce moment là, dans l'instant, il a le talent pour manger convenablement un homard, pour le savourer convenablement.
Et je crois qu'avoir envie de réaliser un rêve, c'est le talent, et le restant c'est de la transpiration, c'est de la discipline. Je suis sûr de ça.
L'art moi je sais pas ce que c'est. Les artistes je connais pas. Je crois qu'il y a des gens qui travaillent à quelque chose, qui travaillent avec une grande énergie finalement et l'accident de la nature je n'y crois pas.

  • (fr) « Brel en interview », Jacques Brel, url, date inconnue, p. extrait vidéo sur youtube (lire en ligne)


Autres citations[modifier]

Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns.
Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier.
Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants.
Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.
Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite enfin, de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à l'amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.
Je vous souhaite surtout d'être vous, fier de l'être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable.

  • (fr) « vœux de Jacques Brel sur Europe N° 1, 1er Janvier 1968 », Jacques Brel, dans Grand Jacques: le roman de Jacques Brel (1968), Marc Robine, éd. A. Carrière/Edtions du Verbe, 1998  (ISBN 978-2843370663), p. 331


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :