L'Emmerdeur

Citations « L'Emmerdeur » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

L'Emmerdeur est un film réalisé en 1973 par Édouard Molinaro d'après une pièce de Francis Veber.

Répliques[modifier]

Le garçon d'étage : Il s'est pendu ! Appelez la police, moi je vais arrêter l'eau.

  • Nino Castelnuovo, L'Emmerdeur (1974), écrit par Francis Veber


Milan : Est-ce que vous avez envie d'aller à l'hôpital dans un car de flics ?

  • Lino Ventura, L'Emmerdeur (1974), écrit par Francis Veber


François Pignon : Salaud ! Neurologue de mes fesses !

  • Jacques Brel, L'Emmerdeur (1974), écrit par Francis Veber


François Pignon : Elle allait le voir tous les jours. Elle s'allongeait sur le divan. Normalement, normalement il aurait dû rester dans son fauteuil, lui. C'est toujours comme ça : le malade est sur le divan, et le docteur est à côté dans son fauteuil. Il pose des questions, il prend des notes. Normalement, c'est comme ça que ça se passe, chez un psychiatre. Et bien là pas du tout ! Hop, tout le monde sur le divan ! Et moi, je payais 60 francs de l'heure.

  • Jacques Brel, L'Emmerdeur (1974), écrit par Francis Veber


François Pignon : Ça arrive sans arrêt que des femmes accouchent n'importe où. Dans les autobus, dans les trains, dans les ascenseurs, dans les voitures.

  • Jacques Brel, L'Emmerdeur (1974), écrit par Francis Veber


François Pignon : L'homme est comme ça, lui. Mais la femme elle est comme ça…

  • Jacques Brel, L'Emmerdeur (1974), écrit par Francis Veber


Fuchs : Qu'est-ce qui s'est passé ?
François Pignon : Il était sur la corniche, le store s'est décroché, je l'ai retrouvé dans le corridor. Vous croyez qu'il a pu sauter quatre étages comme ça ?
Fuchs : Apparement, il n'a rien de cassé.

  • Jean-Pierre Darras, Jacques Brel, L'Emmerdeur (1974), écrit par Francis Veber


Fuchs : Un suicidaire est un homme agressif envers lui-même, il faut donc d'abord le calmer.

  • Jean-Pierre Darras, L'Emmerdeur (1974), écrit par Francis Veber


Fuchs : De quel droit tutoyez-vous ma femme ?
François Pignon : Parce que c'est la mienne.

  • Jean-Pierre Darras, Jacques Brel, L'Emmerdeur (1974), écrit par Francis Veber


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

Article sur Wikipédia.