J'veux du soleil

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Manifestante faisant référence à J'veux du soleil lors de l'acte XX des Gilets jaunes, à Dijon.

J'veux du soleil est un documentaire sur le mouvement des Gilets jaunes de Gilles Perret et de François Ruffin, sorti en 2019.

Dialogues[modifier]

Marie : Après l'intervention de Macron lundi, j'ai pleuré.
François Ruffin : Pourquoi ?
Marie : J'ai pensé à mes enfants. C'est bientôt Noël et je vais leur offrir quoi ? Ils ne me réclament pas des Game Boy, des téléphones à 600 euros, des choses impossibles, mais même des livres, un bon petit dîner, je n'ai pas de quoi. Je fais des boulots qui sont toujours précaire, et ça se termine au Secours populaire à la fin du mois. J'ai écouté Macron, et j'ai bien compris : rien ne va changer. Rien ne va changer... [...] Le dernier métier que j'ai fait, c'est auxiliaire de vie sociale, parce que j'ai fait un diplôme d'animatrice pour personnes âgées. Tu commences à 8 heures chez Mme Machin, tu termines à 8 heures du soir chez Mme Truc, tu manges un casse-croûte dans ta voiture, et tu reçois ton chèque. 800 euros. Tu as une certaine responsabilité, tu t'occupes de personnes, tu évites les accidents, que les vieux s'étouffent, qu'ils chutent... 800 euros.

  • Marie, François Ruffin, J'veux du soleil (2019), écrit par Gilles Perret, François Ruffin (documentaire)


À propos du film[modifier]

Selon moi, ce film relève de ma fonction. Je suis un représentant de la Nation. Avec ce film, je viens représenter les plus invisibles de la Nation. Je suis un animateur de démocratie et je n'ai pas envie de m'enfermer dans l'Hémicycle 24h/24 et sept jours sur sept à lever le bras et appuyer sur des boutons quand je peux animer la démocratie par d'autres moyens.


C'est un film d'amour des gens et un film d'aventure. C'est comme quand on est gamin, qu'on ouvre des paquets surprises et qu'on on ne sait pas ce qu'il va y avoir dans le paquet : on va de rond point en rond point, et à chaque fois on ignore si on va rire ou pleurer.
  • « J'veux du soleil de François Ruffin et Gilles Perret : "Le cinéma offre la possibilité d'avoir encore des images dissidentes" », François Ruffin, propos recueillis par Léa Bodin le 13 mars 2019, Allociné, 2 avril 2019 (lire en ligne)


On espère qu'une partie de la classe intermédiaire va se dire : « Les gilets jaunes, ce sont nos semblables, on doit s'associer à eux. » D'autre part, on espère qu'en le projetant sur des ronds points, ça donne quelque chose autour duquel les gens se fédèrent.
  • « J'veux du soleil de François Ruffin et Gilles Perret : "Le cinéma offre la possibilité d'avoir encore des images dissidentes" », François Ruffin, propos recueillis par Léa Bodin le 13 mars 2019, Allociné, 2 avril 2019 (lire en ligne)


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :