Félix Éboué

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Félix Éboué et Charles de Gaulle au Tchad

Adolphe Sylvestre Félix Éboué (né le 26 décembre 1884 à Cayenne en Guyane et mort le 17 mai 1944 au Caire en Égypte) est un administrateur colonial, résistant de la première heure durant la Seconde Guerre mondiale et homme politique français.

Citations de Félix Éboué[modifier]

Jouer le jeu, c'est fuir avec horreur l'unanimité des adhésions dans la poursuite de son labeur. C'est comprendre Descartes et admettre saint Thomas ; c'est dire : « Que sais-je ? » avec Montaigne, et « Peut-être ! » avec Rabelais. C'est trouver autant d'agrément à l'audition d'un chant populaire qu'aux savantes compositions musicales. C'est s'élever si haut que l'on se trouve partout à son aise, dans les somptueux palais comme dans la modeste chaumière de l'homme du peuple ; c'est ne pas voir un excès d'honneur quand on est admis là, et ne pas se sentir gêné quand on est accueilli ici. […]

Jouer le jeu, enfin, c'est mériter votre libération et signifier la sainteté, la pureté de votre esprit.

  • Discours prononcé à la distribution des prix du lycée Carnot, à Pointe-à-Pitre, le 1er juillet 1937


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :