Campagne

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Littérature[modifier]

Nouvelle[modifier]

Gérard de Nerval, Les Filles du feu, 1834[modifier]

Sylvie

Vous êtes une nymphe antique qui vous ignorez. D'ailleurs les bois de cette contrée sont aussi beaux que ceux de la campagne romaine. Il y a là-bas des masses de granit non moins sublimes, et une cascade qui tombe du haut des rochers comme celle de Terni. Je n'ai rien vu là-bas que je puisse regretter ici.
  • Les Filles du feu (1834), Gérard de Nerval, éd. Maxi-Livres, coll. « Maxi-Poche Classiques Français », 1997  (ISBN 2-8771-4348-1), partie Sylvie — Souvenir du valois, VII. Le bal de Loisy, p. 128


Prose poétique[modifier]

Robert Desnos, Pénalités de l'enfer, 1922[modifier]

Voix d'une femme, qui sort d'un lampadère, la nuit, rue de Rivoli.
« — Veux-tu, chéri, cueillir des pigments biliaires au champ n° 3 dans la campagne de la chansonnette ? »
Le champ n° 3 ? j'y suis allé sur les mains.

  • « Pénalités de l'enfer », Robert Desnos, Littérature Nouvelle Série, nº 4, Septembre 1922, p. 8


André Breton, Poisson soluble, 1924[modifier]

Campagne d'os blancs et rouges, qu'as-tu fait de tes arbres immondes, de ta candeur arborescente, de ta fidélité qui était une bourse aux perles serrées, avec des fleurs, des inscriptions comme ci comme ça, des significations à tout prendre ?


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :