Attention

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Littérature[modifier]

Essai[modifier]

Jacques Bénigne Bossuet, Politique tirée des propres paroles de l'Écriture sainte, 1709[modifier]

L'attention, en tout, c'est ce qui nous sauve.
  • « Politique tirée des propres paroles de l'Écriture sainte » (1709), dans Œuvres complètes, Jacques Bénigne Bossuet, éd. Outhenin-Chalandre fils, 1836, t. IV, p. 194


Nouvelle[modifier]

Edgar Allan Poe, Nouvelles Histoires extraordinaires, 1857[modifier]

Le Puits et le Pendule

Celui-là qui ne s'est jamais évanoui n'est pas celui qui contemple, flottantes au milieu de l'air, les mélancoliques visions que le vulgaire ne peut apercevoir ; ce n'est pas lui qui médite sur le parfum de quelque fleur inconnue, — ce n'est pas lui dont le cerveau s'égare dans le mystère de quelque mélodie qui jusqu'alors n'avait jamais arrêté son attention.


Roman[modifier]

Gabriele D'Annunzio, Le Feu, 1900[modifier]

Il parlait avec un fluide abandon, car il voyait l'esprit de la femme attentive se faire concave comme un calice pour recevoir cette onde et voulait le remplir jusqu'au bord.
  • Le Feu, Gabriele D'Annunzio, éd. La Revue de Paris, 1900, chap. I. L'épiphanie du feu, p. 14