Anytè

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anytè (grec ancien Ἀνύτη) est une poétesse grecque du IIIe siècle av. J.-C., originaire de Tégée en Grèce. Une vingtaine de ses épigrammes ont été conservées dans l'Anthologie palatine.

Citations[modifier]

MORT D'UN CHEVAL
Damis sous cette pierre a mis son camarade,
Son bon cheval percé par la sauvage Guerre.
Redressé à demi, sa dernière ruade
Frappa le sol, et son sang noir trempa la terre.

  • (grc)


JEUX D'ENFANTS
Des enfants près d'un temple ont mêlé à leur jeu
Un bouc barbu ; ils le harnachent ; ils le montent,
Riant, tirant la bride d'or de leurs mains promptes,
Et leurs ébats (qui sait ?) font sourire le dieu.

  • (grc)


Des enfants t'ont mis, bouc, des rênes, teintes en pourpre, ils ont passé un mors dans ta bouche velue et ils jouent à la course de chevaux devant le temple du dieu, pour t'apprendre à les porter doucement quand ils s'amusent.
  • (grc)
  • (fr) Anthologie grecque, Collectif (préface et notes par Pierre Laurens) (trad. R. Aubreton, F. Buffière, P. Camelot, A. Dain, A.-M. Desrousseaux, M. Dumitrescu, J. Guillon, J. Irigoin, P. Laurens, H. Le Maître, E. des Places, G. Soury et P. Waltz), éd. Les Belles Lettres, coll. « 100 ans », 2019, p. 142


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :