TVA sociale

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La TVA sociale est un projet de réforme économique en France en 2007.

François Fillon[modifier]

Sur la TVA sociale, la gauche disait il y a quelques mois — Dominique Strauss-Kahn en tête — pourquoi pas. Elle dit aujourd’hui non parce que c’est nous qui ouvrons le débat.
  • François Fillon, 15 juin 2007, dans article RFI.fr, paru 15 juin 2007, Valérie Gas.


Je ne veux pas qu'on ferme un dossier sous prétexte qu'il est mal expliqué.
  • À propos de la TVA sociale.
  • François Fillon, 19 juin 2007, dans jdd, paru 20 juin 2007, Arnaud Ramsay.


(...) tout le monde reconnaît qu'on ne peut pas financer la protection sociale uniquement sur le travail. Plus on met des charges sur le travail, plus les emplois s'en vont. Toutes les formations politiques de gauche comme de droite disent ça d'une manière ou d'une autre. Toutes disent qu'il faut trouver de nouvelles assiettes, mais les nouvelles assiettes, il n'y en a qu'une, c'est la consommation, c'est la valeur ajoutée plutôt.
  • À propos de la TVA sociale.
  • François Fillon, 19 juin 2007, dans jdd, paru 20 juin 2007, Arnaud Ramsay.


François Hollande[modifier]

À travailler plus pour payer plus.
  • En parlant de la TVA sociale
  • François Hollande, 15 juin 2007, dans RFI.fr, paru 15 juin 2007, Valérie Gas.


Laurence Parisot[modifier]

La TVA sociale ne constitue pas un mécanisme de gauche ou de droite. La preuve: les socialistes avaient envisagé de mettre ce dispositif dans leur programme pour les législatives. Le premier qui a pensé à un mécanisme de TVA sociale est un élu du centre, Jean Arthuis. Et l'UMP y réfléchit aujourd'hui. En Allemagne, il a été mis en œuvre par une coalition gauche-droite. C'est une question économique, pas politique. Si les politiques abordent ce type de sujet avec des arguments démagogiques, on ne les aidera pas à acquérir une meilleur compréhension des mécanismes économiques. Il faut poser les vraies questions. Nous avons un coût du travail beaucoup plus élevé que dans la plupart des pays européens: il pénalise la compétitivité. Nous avons des besoins de financement pour la protection sociale sans cesse accrus. (...) Il faudrait que ce débat continue, mais de manière rationnelle et sérieuse.
  • Laurence Parisot, 19 juin 2007, dans jdd, paru 20 juin 2007, Arnaud Ramsay.


Nicolas Sarkozy[modifier]

S'il y a un responsable, c'est moi.
  • À propos de la TVA sociale
  • Nicolas Sarkozy, 20 juin 2007, L'Élysée, dans jdd sur TF1, paru 21 juin 2007.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :