Serge Reggiani

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Serge Reggiani, 1944

Sergio Reggiani, dit Serge Reggiani, né le 2 mai 1922 en Reggio d'Émilie (Italie) et mort le 22 juillet 2004 à Boulogne-Billancourt (France), est un acteur et un chanteur français d'origine italienne.

Chansons[modifier]

Ma liberté, 1967[modifier]

Ma liberté
C'est toi qui m'a aidé
À larguer les amarres
Pour aller n'importe où
Pour aller jusqu'au bout
Des chemins de fortune

(…)

Ma liberté
Pourtant je t'ai quittée
Une nuit de décembre
J'ai déserté
Les chemins écartés
Que nous suivions ensemble
(…)
Et je t'ai trahi pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière

  • Il est trop tard, Georges Moustaki, Serge Reggiani, album N°2 Bobino (1967 chez Disques Jacques Canetti).


L'Absence, 1971[modifier]

D'un enfant, d'un amour
L'absence est la même
Quand on a dit je t'aime
    Un jour
Le silence est le même…

  • L'Absence, Jean-Loup Dabadie, Serge Reggiani, album Rupture (1983 chez Polydor).


Votre fille a 20 ans, 1983[modifier]

Mais coupables jamais n'ont eu tant d'innocence
Aussi peu de regrets et tant d'insouciance
Qu'ils ne demandent même pas votre indulgence
Madame, pour leurs tendres délits.

Jusqu'au jour où peut-être à la première larme
À la première peine d'amour et de femme
Il ne tiendra qu'à vous de sourire Madame
Madame, pour qu'elle vous sourie…

  • Votre Fille a 20 ans, Georges Moustaki, Serge Reggiani, album Olympia 83 (1983 chez Polydor).


Le Temps qui reste, 2002[modifier]

Je veux des histoires, des voyages…
J'ai tant de gens à voir, tant d'images…
Des enfants, des femmes, des grands hommes,
Des petits hommes, des marrants, des tristes,
Des très intelligents et des cons,
C'est drôle, les cons ça repose,
C'est comme le feuillage au milieu des roses…

  • Le Temps qui reste, Jean-Loup Dabadie, Alain et Patrick Goraguer, Serge Reggiani, album Autour de Serge Reggiani (2002 chez Tréma).


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :