Séduction

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La séduction est tout ce qui, dans une personne ou une chose, exerce un attrait irrésistible. Ce peut être aussi un procédé visant à susciter délibérément une admiration, une attirance, voire l'amour. Ce moyen peut aussi servir à abuser, faire illusion, faire agir quelqu'un dans un sens bien précis ou l'amener (sens daté) à avoir des relations intimes hors mariage.

Littérature[modifier]

Alexandre Dumas[modifier]

Milady le savait bien, sa plus grande séduction était dans sa voix, qui parcourait si habilement toute la gamme des tons, depuis la parole humaine jusqu’au langage céleste.
  • Les Trois Mousquetaires - Vingt Ans après, Alexandre Dumas, éd. Gallimard, 1962, chap. LIV (« Troisième journée de captivité »), p. 573


Renée Dunan[modifier]

Les femmes ont la langueur qui menace et le fléchissement qui vainc. Les jambes lisses et glacées de soies claires, trépidantes ou croisées, voluptueuses ou rigides donnent à la conversation amusée et cynique leur discrète salacité, courbes turgides des mollets affilés descendant aux chevilles étroites ; caresses des jarrets entrelacés, plénitude d'une chaire ambrée transparente sous le lacis sérique.


Ça et là, un genou cambre le tissu transparent et luit comme un fruit, tandis que les bouches arquées découvrent les dents nettes, au rythme des mots lents suivis de gestes rares et félins.


Films[modifier]

Las Vegas Parano[modifier]

Dans quelques heures, elle va probablement être assez claire pour s'extirper à son trip et elle sera dans une rage abominable quand lui reviendra à l'esprit le souvenir diffus de l'obscène séduction du cruel polynésien qui l'a fait boire et lui a refilé de l'acide, l'a entrainé dans une chambre d'hôtel de Vegas, et ensuite a sauvagement pénétré tout les orifices de sa petite personne, avec son membre non circoncis tout frétillant !
  • Johnny Depp, Las Vegas Parano (1998), écrit par Terry Gilliam et Tony Grisoni