Prophète

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gamaïoun, l’oiseau prophète par Viktor Vasnetsov (1898).

Un prophète ou une prophétesse est une personne censée connaître par inspiration divine les événements à venir et qui les annonce par ses paroles ou ses écrits.

Albert Caraco[modifier]

Le rôle du prophète est à présent de rendre un sens aux mots et d’aller jusqu’au bout des idées générales.
  • Ma confession, Albert Caraco, éd. L’Âge d'Homme, 1975, p. 82


Albert Gelin[modifier]

Que sont donc les prophètes classiques ? les « troubleurs d’Israël » (Darmesteter), les guides spirituels de la théocratie, les mainteneurs de l’Alliance, les fondateurs de l’avenir. Hommes d’un message (dabar), homme de l’esprit (ruah), ces inspirés sont en avance sur leur temps, ils pressentent la religion de demain qu’ils relient à celle d’hier. Ils sont les confidents et les porte-parole d’un Dieu qui se révèle dans l’histoire. Ils vibrent à l’unisson d’un « pathos » d’un Dieu vivant, ont horreur de tout ce qui est atténuation de la Parole de Dieu : casuistique, diplomatie. Enfin, la perception et la délivrance de leur message sont favorisées par les bouleversements de l’histoire et le climat catastrophique où ils trouvent leurs thèmes de prédication. Le phénomène prophétique est le cœur de l’Ancien Testament.
  • « Le prophétisme israélite », Albert Gelin, dans Introduction à la Bible. Tome I, Introduction générale, Ancien Testament (1957), André Robert et André Feuillet (dir.), éd. Desclée & Cie, 1959, t. 1, partie IIIe. Les livres prophétiques postérieurs, chap. 1. Les prophètes, p. 471


Primo Levi[modifier]

Puisqu'il est difficile de distinguer les vrais prophètes des faux, méfions-nous de tous les prophètes ; il vaut mieux renoncer aux vérités révélées, même si elles nous transportent par leur simplicité et par leur éclat, même si nous les trouvons commodes parce qu'on les a gratis.
  • Si c’est un homme (1947), Primo Levi (trad. Martine Schruoffeneger), éd. Julliard, coll. « Pocket », 1990  (ISBN 2-266-02250-4), partie Appendice, p. 212


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :