Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, dit Marivaux

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (1688 — 1763) est un auteur dramatique et romancier français.

Citations propres à l'auteur[modifier]

La Double Inconstance, 1723[modifier]

Silvia : M'a-t-il demandé mon avis ? S'il m'avait dit : Me voulez-vous, Silvia ? je lui aurais répondu : Non, seigneur, il faut qu'une honnête femme aime son mari, et je ne pourrais pas vous aimer. Voilà la pure raison, cela ; mais point du tout, il m'aime, crac, il m'enlève, sans me demander si je le trouverai bon.
  • La Double Inconstance, Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, éd. Hachette Éducation, coll. « Classiques », 1999  (ISBN 2.01.167901.X[à vérifier : ISBN invalide]), acte I, scène 1, p. 12 (texte intégral sur Wikisource)


L’Île des esclaves, 1725[modifier]

Arlequin : Je veux être un homme de bien ; n'est-ce pas là un beau projet ?


Le Jeu de l'amour et du hasard, 1730[modifier]

Voir le recueil de citations : Le Jeu de l'amour et du hasard
Monsieur Orgon : Dans ce monde, il faut être un peu trop bon pour l’être assez.


D'autres auteurs le concernant[modifier]

Marivaux n'était point savant ; il avait peu lu en général, mais il a deviné.
  • Les lumières et les salons — Anthologie établie et présentée par Pierre Berès, Charles-Augustin Sainte-Beuve, éd. Hermann (éditeurs des sciences et des arts), coll. « Collection savoir : lettres », 1992  (ISBN 2-7056-6178-6), partie Marivaux, 16 et 23 janvier 1854. Causeries du lundi, t. IX, p. 104


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :