Pierre Boulle

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Pierre Boulle par le dessinateur Gabriel Worst (2012).

Pierre Boulle (1912 — 1994) est un écrivain français, auteur notamment du roman historique Le Pont de la rivière Kwaï et du roman de science-fiction philosophique La Planète des singes (1963).

Les Luniens, 1957[modifier]

La Lune fut détruite, et son résidu de poussières n'eut pas de conséquences graves. [...] Ce nettoyage du firmament apporta même quelques avantages et fut considéré par le C.S.I. comme un progrès. D'abord, les marées dangereuses disparurent. Ensuite, les poètes cessèrent de se répandre en écœurantes comparaisons sur l'éclat de l'astre. Les fous devinrent moins fous ; les sages, plus sages. La paix nocturne ne fut plus troublée par les hurlements des chiens. Et enfin, last but not least, comme disait Joë, le caractère des femmes s'améliora, devint égal, et ne fut plus sujet comme par le passé à d'exaspérantes sautes d'humeur.
  • Étrange Planète (1957), Pierre Boulle, éd. Omnibus, 1998  (ISBN 2-258-04805-2), Les Luniens, p. 127


La Planète des singes, 1963[modifier]

Voir le recueil de citations : La Planète des singes

Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :