Philippe Francq

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.

Philippe Francq, né le 13 décembre 1961 à Etterbeek en Belgique, est un dessinateur belge de bandes dessinées. Il est notamment connu en tant que dessinateur de la série Largo Winch, publiée depuis 1990 par Dupuis.

Citations[modifier]

Citations de ses œuvres[modifier]

Voir le recueil de citations : Largo Winch (bande dessinée)

Propos publics[modifier]

En raison de mon caractère et pour être reçu par le plus grand nombre, j'essaie de faire du "fouillé-simple".
  • « Winch à la bonne franquette », Philippe Francq interviewé par Frédéric et Jean-Marc Vida, BoDoï, nº 10, juillet 1998, p. 59


J’ai toujours en tête mes souvenirs de jeune lecteur de BD. Au moment de tourner la page, les images me transportaient, j’avais le souffle coupé, notamment chez Hermann. J’ai toujours envie que le lecteur ait cette sensation.
  • « Entretien avec Philippe Francq », Philippe Francq, Auracan, 14 novembre 2008 (lire en ligne)


L’intention de Jean Van Hamme est quand même de raconter une histoire d’action, où la place laissée à la psychologie des personnages est minimale. Elle est autant caricaturale que mon dessin. Jean Van Hamme s’intéresse à la mécanique d’une histoire, c’est-à-dire une horlogerie bien huilée qui fait que de la première image à la dernière, on ne laisse pas d’échappatoire au lecteur.
  • « Entretien avec Philippe Francq », Philippe Francq, Auracan, 14 novembre 2008 (lire en ligne)


C’est toujours un grand bonheur de finir une histoire ! C’est mieux que de finir le premier volet d’un diptyque de Largo, parce que nous ne sommes jamais totalement rassurés… Le grand soulagement apparaît toujours au numéro pair !
  • Au sujet des albums de Largo Winch, conçus comme des diptyques.
  • « Entretien avec Philippe Francq », Philippe Francq, Auracan, 14 novembre 2008 (lire en ligne)


J’ai fait réaliser des essais par trois coloristes dont Fred Besson que j’ai connu par l’intermédiaire d’un ami, Didier Chrispeels [Crisse, ndlr]. Il a retenu mon attention par sa maîtrise de la mise en couleurs à l’ordinateur qui me tentait bien déjà – tous les éditeurs préfèrent aujourd’hui la couleur informatique et essayent de supprimer les frais de photogravure, des bleus, des scans et autres…
  • Au sujet du changement de coloriste de la série Largo Winch, colorisée par Marie-Paule Alluard jusqu'au tome 14 puis par Fred Besson à partir du tome 15.
  • « Entretien avec Philippe Francq », Philippe Francq, Auracan, 14 novembre 2008 (lire en ligne)


Pour la première fois, le désir n’est pas – comme pour la série TV – de faire un coup financier. La première intention était d’adapter à l’écran un personnage que le réalisateur avait aimé : il s’agit du désir d’un réalisateur et non pas d’un producteur. Cela change tout ! Pour la série TV, Dupuis avait démarché des producteurs de différents pays en leur sortant les chiffres de ventes des albums pour leur démontrer que si on réalisait le film, il y avait de l’argent à faire. C’était le côté désagréable de la version téléfilm. On s’est ainsi retrouvé avec deux ou trois réalisateurs qui n’avaient aucune idée de la BD et des scénaristes anglophones qui n’avaient jamais lu la série ! Ils ont fait ce qu’ils ont l’habitude de faire pour ce genre de séries : des séries policières. Ils ont simplement modifié les personnages qu’on leur a imposés – parce que leurs producteurs en avaient acheté des droits – mais ils en ont fait un peu n’importe quoi. Alors qu’avec dans le film – ce qui était très rassurant dès le départ –, le scénariste Julien Rappeneau et le réalisateur Jérôme Salle sont des lecteurs et des amateurs de la série. Ils nous suivent depuis de longues années. Quant à la productrice, Nathalie Castaldo [directrice générale de Pan Européenne, ndlr], elle m’a gentiment dit qu’elle lisait Largo Winch quand elle était ado. Cela m’a fait un drôle d’effet : un vrai coup de vieux ! [rires]
  • Au sujet du film Largo Winch réalisé par Jérôme Salle en 2008 et de la série télévisée diffusée en 2001.
  • « Entretien avec Philippe Francq », Philippe Francq, Auracan, 14 novembre 2008 (lire en ligne)


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :