Pacte germano-soviétique

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Pacte germano-soviétique ou Pacte Molotov-Ribbentrop, officiellement Traité de non-agression entre l'Allemagne et l'Union soviétique, désigne les accords diplomatiques et militaires signés entre le IIIe Reich et l'URSS, le 23 août 1939, à Moscou, au Kremlin, en présence de Staline, entre le ministre des Affaires étrangères de l'URSS, Viatcheslav Molotov, et celui du IIIe Reich, Joachim von Ribbentrop.

Winston Churchill[modifier]

La politique de l'Union soviétique : « C'est une devinette enveloppée dans un mystère à l'intérieur d'une énigme. Mais il y a peut-être un indice, l'intérêt national russe»
  • (en) I cannot forecast to you the action of Russia. It is a riddle wrapped in a mystery inside an enigma ; but perhaps there is a key. That key is Russian national interest.
  • Phrase prononcée en 1939, à Londres, au micro de la BBC, à propos de la politique étrangère alors menée par l’URSS
  • Le sourire du flamant rose (1985), Stephen Jay Gould (trad. Domique Teyssier avec Marcelle Blanc), éd. Point, coll. « Sciences », 1993  (ISBN 2-02-019416-3), chap. 15 - La clé du mystère, p. 261


Du côté des Soviets, il faut dire que c'était une nécessité vitale de maintenir les armées allemandes sur des bases de départ aussi éloignées à l'Ouest que possible (...) Aujourd'hui leurs frontières passaient beaucoup plus loin à l'Est que lors de la précédente guerre. Il leur fallait occuper les États baltes et une grande partie de la Pologne par la force ou par la ruse avant d'être eux-mêmes attaqués. La politique qu'ils pratiquaient dénotait un grand sang-froid et elle était même, en l'occurrence, réaliste au plus haut point.
  • Citation des Mémoires de Winston Churchill rapportée In De l'accord de Munich au Pacte germano-soviétique du 23 août 1939, Roger Maria, éd. Harmattan, coll. « Recherches et documents/La Seconde Guerre mondiale », 2000, p. 6


Clement Attlee[modifier]

Les diplomates britanniques et français ont traité le gouvernement soviétique avec une telle désinvolture que nous aurions, nous travaillistes, agi comme Staline et signé l'acte du 23 août 1939.
  • Citation de Clement Attlee au lendemain du Pacte rapportée In De l'accord de Munich au Pacte germano-soviétique du 23 août 1939, Roger Maria, éd. Harmattan, coll. « Recherches et documents/La Seconde Guerre mondiale », 2000, p. 6