Organisation

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une organisation est un ensemble structuré (de services, de personnes, entreprise) formant une association ou une institution ayant des buts déterminés ; par métonymie, cette association, cette institution.

Citations[modifier]

Bella Dodd[modifier]

(...) ceux qui cherchent à influer l'opinion publique sur quelque question que ce soit auront autant d'impact avec une petite organisation qu'avec une grande, sauf qu'il est plus facile de contrôler une petite organisation.
  • (en) those who seek to influence public opinion on any question are just as effective with a small as with a large organization; and that it is easier to control a small organization.
  • School of Darkness, Bella Dodd, éd. édition électronique, 1954, p. 48


Jacques Ellul[modifier]

Je voudrais rappeler une thèse qui est bien ancienne, mais qui est toujours oubliée et qu'il faut rénover sans cesse, c'est que l'organisation industrielle, comme la « post-industrielle », comme la société technicienne ou informatisée, ne sont pas des systèmes destinés à produire ni des biens de consommation, ni du bien-être, ni une amélioration de la vie des gens, mais uniquement à produire du profit. Exclusivement.
  • Le bluff technologique (1988), Jacques Ellul, éd. Hachette, coll. « Pluriel », 2004, p. 571


Corinne Maier[modifier]

Aussi [dans l'entreprise], quand une décision "tombe", la structure du pouvoir est tellement opaque qu'on en identifie rarement l'origine. Il est donc difficile de savoir auprès de qui exprimer son désaccord. Qui a décidé? Personne ne le sait. Y a-t-il un Autre inspiré et bienveillant qui tranche en privilégiant l'intérêt collectif? Non, mais beaucoup y croient et, par là, lui donnent consistance. Et c'est à cause de cet hypothétique personnage que nous démissionnons de nos prérogatives de salariés responsables!
  • Bonjour paresse (2004), Corinne Maier, éd. Michalon, 2004  (ISBN 2-84186-231-3), p. 46


Joël de Rosnay[modifier]

Mais aujourd'hui, par rapport à la société, c'est nous qui sommes ces particules. Cette fois, notre regard doit se porter sur les systèmes qui nous englobent, pour mieux les comprendre avant qu'ils ne nous détruisent. Les rôles sont inversés : ce n'est plus le biologiste qui observe au microscope une cellule vivante ; c'est la cellule elle-même qui regarde au macroscope l'organisme qui l'abrite.
  • Le Macroscope, Joël de Rosnay, éd. Le Seuil, 1975, p. 10


Thomas Watson[modifier]

Je crois que si une organisation se confronte aux défis d'un monde changeant, elle doit être préparée à changer tout sur elle-même, à l'exception de ses croyances.
  • (en) I believe that if an organisation is to meet the challenges of a changing world, it must be prepared to change everything about itself, except its beliefs.
  • « Life science : Fade or flourish ? », Guy Lefever, Michele Pesanello, Heather Fraser & Lee Taurman, IBM Institute for business value, 2011, p. 15


Paul-Claude Racamier[modifier]

Prenez un pervers. Prenez-en deux. Prenez-en trois. Imbéciles, incultes, ignares autant que vous voudrez : peu importe. Mais, en tout cas, pervers. Laissez-les se rencontrer. L’identification fera d’elle-même leur premier ciment : n’est-ce pas elle qui permet aux semblables de se reconnaître et par conséquent de s’assembler [...].
Vous voici en présence d’un noyau pervers. Il ne reste plus qu’à le mettre à pied d’œuvre et attendre les dégâts.
Le noyau s’installe insidieusement dans l’organisme, dans le groupe, dans l’institution, dans le milieu social, quand ce n’est pas dans une nation tout entière.
Il va suffire d’une défaillance, serait-elle passagère, de cet organisme ou de ce pays, pour que le noyau entre en action.

  • Pensée perverse et décervelage, 1992, Noyaux pervers Le noyau mis en scène, dans [1], paru Trait pour trait Mouvement de travail et de recherche autour de la psychanalyse, Paul-Claude Racamier.