Michel Desmurget

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Desmurget.

Michel Desmurget est un chercheur français spécialisé en neurosciences.

Citations de Michel Desmurget[modifier]

La fabrique du crétin digital, 2019[modifier]

Comme l'édifiant exemple de nombreux cadres dirigeants de l'industrie du numérique, tous ceux qui connaissent la littérature neuroscientifique mettent le même soin à protéger leur descendance.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 11


A Taiwan, une loi prévoit de fortes amendes pour les parents qui laissent les enfants de moins de 24 mois utiliser quelque application numérique que ce soit et ne limitent pas suffisamment le temps d'usage des 2 à 18 ans.
  • L'objectif affiché est de ne pas dépasser 30 minutes consécutives.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 19


Patrick Le Lay expliquait que son métier consiste à "préparer" le cerveau et à le rendre "disponible" entre deux messages commerciaux (...) Aldous Huxley dénonçait "qu'en provoquant délibérément la peur, la colère ou l'anxiété, on augmentait notablement la vulnérabilité de l'animal aux suggestions".
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 27


Michel Desmurget : Les études PISA montrent un affaissement majeur des compétences cognitives chez les jeunes ; la numérisation de l'école ne fait qu’aggraver les choses.
Homme politique : On parle d'économie de la connaissance, mais plus de 90% des emplois de demains seront peu qualifiés ; dans l'aide à la personne, les services, le transport, le ménage.
Michel Desmurget : Alors pourquoi les emmener tous à Bac + 5 ?
Homme politique : Parce qu'un étudiant coûte moins cher qu'un chômeur et c'est socialement plus acceptable [...] Et puis, plus on les garde longtemps à l'université et plus on économise sur les retraites.

  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 31-32


Les enfants de moins de deux ans consacrent, en moyenne, chaque jour, une cinquantaine de minutes aux écrans.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 191


Entre 8 et 12 ans, le temps d'écrans journalier grimpe à presque 4h40, contre 3 heures précédemment de 2 à 8 ans.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 195


Entre 13 et 18 ans, la consommation quotidienne de numérique atteint 6h40, ce qui équivaut à un quart de journée et 40% du temps de veille. Cumulé sur un an, cela représente plus de 2400 heures, 100 jours, 2,5 années scolaires...
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 197


Une méta-analyse récente de 12 études visant à abaisser la consommation d'écrans récréatifs a aboutit au constat que lorsque les parents proposent la mise en place de règles restrictives précises (durée maximale hebdomadaire ou quotidienne, pas d'écrans dans la chambre, pas d'écrans le matin avant l'école, pas de télé allumée quand personne ne regarde, etc.), le niveau de consommation chute substantiellement ; en moyenne, de moitié.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 201-202


Imaginons qu'un écolier ait le choix entre lire un livre ou regarder la télé. Dans la quasi-totalité des cas, il choisit cette seconde option. Mais que se passe-t-il si l'on retire la télé ? Et bien, même s'il déteste ça, l'enfant va se mettre à lire (...) Plusieurs études récentes ont en effet montré que notre brave cerveau supportait très mal le désœuvrement. Il a ainsi été observé, par exemple, que 20 minutes passées à ne rien faire entraînaient un niveau de fatigue mentale plus important que 20 minutes passées à réaliser une tâche complexe de manipulation des nombres (...) Plutôt que de s'ennuyer, la majorité des gens préfère sauter sur la première occupation venue même si celle-ci s'avère rébarbative ou, pire, si elle consiste à s'infliger une série de chocs électriques douloureux.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 203


La consommation quotidienne d'une heure de télévision à l'âge de 2,5 ans entraînait une diminution de plus de 40% des performances en mathématiques quelques années plus tard, à 10 ans.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 220


L'introduction du numérique dans les classes est avant tout une source de distraction pour les élèves et, par suite, un facteur significatif de difficultés scolaires (...) La moyenne "basse" des travaux disponibles établie que le temps volé par les activités distractives sur ordinateur atteint 42% du temps académique.
  • voir page 236 la progression des performances Pisa 2012 - Pisa 2003
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 240


Les MOOCs sont une excellente chose pour les 5% des meilleurs étudiants, mais ne sont pas une bonne chose pour les 95% les moins bons (...) ce sont des outils d'apprentissage efficients pour une petite population sélectionnée d'individus plus âgés, solidement éduqués avec une excellente formation en physique et possédant une combinaison d'autodiscipline et de motivation.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 247


En moyenne, dans les familles comptant plusieurs enfants, l'aîné s'en sort mieux que ses suivants en termes de QI, de performance académique, de salaire et de risque judiciaire. Comme le démontre une étude récente, le "préjudice" subi par les benjamins reflète essentiellement la progressive saturation de l'engagement parental lorsque la taille de la fratrie s’accroît.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 257


Dans une étude réalisée chez l'animal, Pier Francesco Ferreri décida de remplacer le mouvement physique par une vidéo de mouvement pour gagner du temps et mieux contrôler ses paramètres expérimentaux. Mal lui en prit ! les neurones miroirs qui montraient de bonnes réponses à une action de la main réalisée par l'expérimentateur montraient des réponses faibles ou pas de réponse lorsque la même action enregistrée était montrée sur un écran. Ce manque de réactivité a été depuis largement généralisé à l'espèce humaine. Cela confirme que nous sommes des animaux sociaux et que notre cerveau répond avec beaucoup plus d'acuité à la présence réelle d'un humain qu'à l'image indirecte de cet humain sur une vidéo.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 258


En évaluant la proposition de mots rares (pour 1000 mots), les programmes de télévision et les conversations ordinaires entre adultes renferment moins de mots que les livres pour enfants.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 275


En moyenne, chaque heure passée à regarder la télévision après 25 ans réduit l'espérance de vie du spectateur de 21,8 minutes.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 307


En langage courant, quand ça fait mal au portefeuille, notre cerveau nous dit que c'est meilleur même lorsque c'est pareil.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 312


Pour un pays développé comme la France qui offre une excellente couverture sociale, le prix du tabagisme s'élève chaque année à près de 1800 euros par habitant (...) Les recettes fiscales couvrent à peine 40% des coûts sanitaires engendrés par le tabagisme.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 317


A travers le monde, l'excès de poids touche 2 milliards d'adultes et 350 millions d'enfants. Chaque année, il tue environ 4 millions d'humains.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 328


En France, près de 60% des femmes et 30% des hommes jouissant d'un poids médicalement sain souhaitent maigrir.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 330


Aux Etats-Unis, près d'un tiers des actrices ont un indice de masse corporelle qualificatif de l'état de maigreur ; 3% sont obèses. Dans la vraie vie, ces chiffres sont rigoureusement inverses avec un tiers d'obésité et 2% de maigreur.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 331


A l'age adulte (22 ans), ceux qui ont le plus regardé la télé durant l'adolescence (14 ans, plus de 3 heures par jour) présentent trois fois plus de risques d'être impliqués dans au moins une bagarre sérieuse ayant occasionnée une blessure physique.
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 335


Les parents doivent mettre en place sept règles essentielles de consommation numérique :
  • Avant 6 ans : Pas d'écran
  • Après 6 ans : Pas plus de trente minutes à une heure par jour tout compris !
    • Pas dans la chambre
    • Pas de contenus inadaptés (clips de films, séries, jeux vidéo, contenus à caractères violents, sexuels, tabagiques, alcooliques, etc)
    • Pas le matin avant l'école
    • Pas le soir avant de dormir
    • Une chose à la fois (les écrans doivent être hors de portée pendant les repas, les devoirs et les discussions familiales)
  • La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget, éd. Seuil, 2019, p. 343-345

  • Citations sur Michel Desmurget[modifier]

    La télévision rend violent ou anxieux. Elle favorise les troubles de l'attention, elle augmente les chances de ne jamais décrocher de diplôme, de devenir obèse, fumeur, alcoolique ou de développer la maladie d'Alzheimer.
    • Conclusions de plus de 1200 études réalisées depuis 50 ans et citées dans le livre TV lobotomie de Michel Desmurget, publié chez Max Milo.
    • « La télévision, une machine à décerveler », Hervé Ratel, Sciences et Avenir, avril 2011, p. 102