Maurice Faivre

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maurice Faivre, né le 19 mars 1926 à Morteau (Doubs), est un général et politologue français. Docteur en science politique, il est surtout connu pour ses ouvrages publiés sur la guerre d'Algérie.

Citations[modifier]

Les Français ont le droit de savoir qu'en Algérie de nombreux musulmans - qui n'avaient pas été insensibles aux espérances des nationalistes - ont été en revanche révoltés par la terreur que ceux-ci faisaient régner dans les villes et les villages, égorgeant ceux qui refusaient de les rejoindre ou de payer l'impôt, brûlant les écoles ou détruisant les routes. C'est cette violence sanguinaire qui, souvent, a poussé les villageois à demander la protection de l'armée et à s'engager dans les groupements d'autodéfense, les groupes mobiles de sécurité, les maghzens, les harkas ou les unités régulières : tirailleurs, spahis, etc...
  • Mémoire et vérité des combattants d'Afrique du Nord, Collectif, éd. l'Harmatan, 2001, p. 151


Si incontestablement la responsabilité de ce génocide [massacre des harkis] incombre à des Algériens, il ne fait pas de doute que le gouvernement français s'est rendu coupable de non-assitance à personne en danger, et qu'il doit reconnaitre cette faute, comme il a reconnu la responsabilité de l'État dans l'arrestation du Vel d'Hiv. Il s'agit là d'un impérieux devoir de mémoire.
  • Mémoire et vérité des combattants d'Afrique du Nord, Collectif, éd. l'Harmattan, 2001, p. 152


Leur identité n’a pas été forgée après coup, elle est fondée sur l’histoire. Sans doute les harkis n’avaient-ils pas de programme de parti, mais ils se sont engagés pour des raisons politiques. Ils ont été abandonnés par le gouvernement français, livrés au massacre des maquisards et des attentistes, exilés en métropole dans des conditions indignes. Il convient donc de substituer à la désignation de collabos et de traîtres, celle de résistants au totalitarisme du FLN, victimes du fanatisme et non du colonialisme.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :