Ludwig Feuerbach

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Gravure représentant Ludwig Feuerbach.

Ludwig Feuerbach, né le 28 juillet 1804 à Landshut (Électorat de Bavière), et mort le 13 septembre 1872 à Rechenberg, est un philosophe allemand. Il est disciple, puis critique de Hegel et le chef de file (après Bruno Bauer) du courant matérialiste appelé hégélien de gauche auquel se sont joints Stirner, Marx, Engels et Bakounine.

L’essence du Christianisme[modifier]

La religion, à vrai dire, n’existe plus ; on l’a remplacée, même chez les protestants, par l’église, c’est-à-dire par l’apparence de la religion évaporée.
  • L’essence du Christianisme, Ludwig Feuerbach, éd. Ladrange, Ganier frères, 1850. (traduction Hermann Ewerbeck), p. 73


L'essence de la Religion[modifier]

La religion n’a pour objet que ce qui est objet de la fantaisie et du sentiment ; et, comme cet objet n’existe pas dans la réalité, et de plus est en contradiction avec elle, il est par cela même objet de la foi.
  • L’essence de la Religion, Ludwig Feuerbach, éd. A. Lacroix, Verboeckhoven & Cie, 1864 (traduction Joseph Roy), p. 151


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :