Les Morfalous

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Morfalous est un film français d'Henri Verneuil sorti en 1984. Les dialogues sont signés Michel Audiard.

Citations remarquables[modifier]

Oh toi "Dysenterie" fais pas chier les autres!
  • l'adjudant Mahuzard envers le brigadier Beral.


Il y a des circonstances où il vaut mieux voir arriver un mauvais Français qu'un bon Allemand.


C'est bien la première fois qu'il fait des étincelles avec sa bite.
  • au sujet de son mari qui vient de s'électrocuter en urinant sur un câble à haute tension.


Après avoir été longtemps des héros de Courteline, les adjudants sont en train de devenir des personnages de Freud.


Répliques remarquables[modifier]

Mahuzard : Les conneries on les fait avant d'entrer à la Légion, pas pendant!
Beral : Ah pardon, en ce qui me concerne, je ne suis pas limité dans le temps, je ne suis pas légionnaire.


Beral : Qu'est-ce qu'il fait? On la saute!
Mahuzard : Augagneur Lui aussi il la saute!

Beral : voyons mon adjudant, il ne faut pas parler sans savoir !

Mahuzard : mais tout le monde sait ! depuis que le sergent Augagneur sert sous les drapeaux, toutes les femmes de cocus ont entendu le même refrain.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :