Leonard Susskind

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.
Leonard Susskind, 2009.

Leonard Susskind, né en 1940, est un physicien américain.

Citations[modifier]

Le paysage cosmique[modifier]

Trous noirs : la guerre des savants[modifier]

Dès le début, relativité et mécanique quantique n'ont pas fait bon ménage. De leur mariage forcé a tout de suite jailli la violence - les mathématiques faisant furieusement apparaître l'infini sitôt qu'un physicien se posait une question. Il a fallu un demi-siècle pour réconcilier mécanique quantique et relativité restreinte mais on a fini par éliminer les contradictions mathématiques. Au début des années 1950, Richard Feynman, Julian Schwinger, Sin-Itiro Tomonaga et Freeman Dyson ont posé les bases d'une synthèse de la relativité restreinte et de la mécanique quantique : la théorie quantique des champs. Mais relativité générale (la synthèse réalisée par Einstein entre la relativité restreinte et la théorie newtonienne de la gravitation) et mécanique quantique sont restées inconciliables, et ce ne fut pas faute d'avoir tenté de les réconcilier!
  • Trous noirs : la guerre des savants, Leonard Susskind (trad. Jules Bambaggi), éd. Robert Lafont, 2010  (ISBN 978-2-221-10671-6), p. 13


Les physiciens théoriciens se battent pour prendre pied sur une terre étrange. Comme par le passé, des expériences de pensée ont conduit à de légers paradoxes et à des conflits entre principes fondamentaux. […] En 1976, Stephen Hawking a imaginé lancer une séquence d'informations (un bit) à l'intérieur d'un trou noir- un livre, un ordinateur ou même une particule élémentaire. Hawking pensait que les trous noirs étaient les trappes ultimes et que la séquence d'informations serait irrémédiablement perdue pour le monde extérieur. Cette observation, apparemment anodine, était loin de l'être : elle menaçait de saper et de faire basculer tout l'édifice de la physique moderne. Quelque chose ne tournait vraiment pas rond : la plus fondamentale des lois de la nature - la conservation de l'information - était sérieusement menacée. Pour ceux qui y avaient pris garde, ou bien Hawking se trompait ou bien le pilier tricentenaire de la physique ne tenait plus bon.
  • Trous noirs : la guerre des savants, Leonard Susskind (trad. Jules Bambaggi), éd. Robert Lafont, 2010  (ISBN 978-2-221-10671-6), p. 14


Autres citations[modifier]

Citations rapportées[modifier]

Citations sur[modifier]

Voir aussi[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :