Aller au contenu

Laurence Equilbey

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Laurence Equilbey lors de La Folle Journée de Nantes en 2009.

Laurence Equilbey, née le 6 mars 1962 à Paris, est une cheffe d'orchestre française.

Citations[modifier]

Un être hybride, à plusieurs têtes. Les couleurs de certaines mélodies viennent du monde de Haydn mais on entend chez Beethoven un langage en train de changer. C’est pour cela que je dis souvent que plus on se rapproche de ce que le compositeur voulait dire, plus la résonnance avec notre époque est forte. Cette dichotomie entre vivre dans le monde ancien et chercher le monde nouveau apparaît dans l’harmonie par exemple, ou quand on sent que l’instrument se transforme. C’est ce qui est intéressant : l’instrument sera obligé de s’adapter à cette nouveauté d’écriture. J’aime beaucoup cette période : politiquement et musicalement, les choses sont en train d’évoluer, et c’est ce monde changeant que j’adore faire entendre dans Beethoven. Parce qu’avant le Beethoven sévère, enfermé dans sa surdité, il y a eu un jeune homme ardent, un jeune homme amoureux.
  • Propos recueillis par Didier Lamare
  • « Laurence Equilbey : J'aime faire entendre la juvénilité de Beethoven », Didier Lamare, Département des Hauts-de-Seine, 2020 (lire en ligne)


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :