La Nouvelle Atlantide

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Nouvelle Atlantide.

La Nouvelle Atlantide est un conte philosophique de Francis Bacon paru de façon posthume en 1627.

Citation[modifier]

Sachez, mes amis, que parmi les choses excellentes accomplies par ce roi, il en est une qui surpasse toutes les autres. Ce fut la création et l'institution d'un Ordre ou Société que nous appellons la Maison de Salomon — la plus noble fondation, selon nous, qui fût jamais sur terre, et le flambeau de ce royaume. Elle est consacrée à l'étude des œuvres et des créations de Dieu. Certains pensent qu'elle porte le nom quelque peu déformé de son fondateur, comme si ce devait être la Maison de Solamona. Mais dans les archives le nom est écrit comme il se prononce, de telle sorte que je suis enclin à penser qu'elle fut ainsi nommée en mémoire du Roi des Hébreux, célèbre chez vous, et qui n'est pas un inconnu pour nous non plus.
  • La Nouvelle Atlantide, Francis Bacon (trad. Michèle Le Dœuff et Margaret Llasera), éd. Payot, Paris, coll. « Bibliothèque scientifique », 1983  (ISBN 2-228-13080-X), p. 59


Premièrement, je te révélerai le but de notre Fondation. Deuxièmement, je te dirai quels dispositifs de préparation et quels instruments nous avons pour nos travaux. Troisièmement, quelles sont les diverses tâches et fonctions qui sont assignées aux membres de notre Société. Et enfin quels rites et quelles coutumes sont les nôtres.
  • La Nouvelle Atlantide, Francis Bacon (trad. Michèle Le Dœuff et Margaret Llasera), éd. Payot, Paris, coll. « Bibliothèque scientifique », 1983  (ISBN 2-228-13080-X), p. 72


Notre fondation a pour Fin de connaître les Causes, et le mouvement secret des choses; et de reculer les bornes de l'Empire Humain en vue de réaliser toutes les choses possibles.
  • La Nouvelle Atlantide, Francis Bacon (trad. Michèle Le Dœuff et Margaret Llasera), éd. Payot, Paris, coll. « Bibliothèque scientifique », 1983  (ISBN 2-228-13080-X), p. 72


Nous tenons des consultations pour décider quelles sont, parmi les inventions et les expériences que nous avons faites, celles qui seront rendues publiques et celles qui ne le seront pas; et nous sommes tous astreints à un serment par lequel nous jurons le silence, de sorte que les choses qui doivent, à notre avis, être tenues secrètes, restent bien celées — bien qu'il nous arrive parfois de révéler à l'État certaines de celles-ci, mais non toutes.
  • La Nouvelle Atlantide, Francis Bacon (trad. Michèle Le Dœuff et Margaret Llasera), éd. Payot, Paris, coll. « Bibliothèque scientifique », 1983  (ISBN 2-228-13080-X), p. 84


Nous avons douze collègues qui voyagent à l'étranger et qui nous rapportent des livres, des échantillons et des exemples d'expériences de toutes les régions du monde, ceci en se faisant passer pour des gens d'autres nationalités, puisque nous cachons la nôtre.
  • La Nouvelle Atlantide, Francis Bacon (trad. Michèle Le Dœuff et Margaret Llasera), éd. Payot, Paris, coll. « Bibliothèque scientifique », 1983  (ISBN 2-228-13080-X), p. 82


Or il se trouvait que, dans un des bateaux, avait pris place l'un des sages de la Maison de Salomon; laquelle Maison ou Collège, mes chers frères, est l'œil même de ce Royaume.
  • La Nouvelle Atlantide, Francis Bacon (trad. Michèle Le Dœuff et Margaret Llasera), éd. Payot, Paris, coll. « Bibliothèque scientifique », 1983  (ISBN 2-228-13080-X), p. 49


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :