Légende

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

August Bebel[modifier]

La légende de la séduction entre Adam et Eve au paradis terrestre se continue dans notre manière de voir et dans nos lois, et donne raison au christianisme : « La femme est la grande corruptrice, le vase d'élection du péché »
  • La femme et le socialisme, August Bebel, éd. Les classiques des sciences sociales, 1891, p. II


Jean Cocteau[modifier]

N'essayez pas de détruire une légende. L'Histoire montre du vrai qui se déforme à la longue et devient faux. La légende montre du faux qui prend forme et devient vrai à la longue. Cette vérité mystérieuse l’emporte même sur les preuves, et malheur à ceux qui plaident contre elle.
  • « Zola, le poète », Jean Cocteau, Les Cahiers naturalistes : bulletin officiel de la Société littéraire des amis d'Emile Zola, vol. 4 nº 11, 1958, p. 442 (lire en ligne)
  • « Zola », dans Mes Monstres sacrés, Jean Cocteau, éd. Encre Éditions, coll. « Arcanes du temps », 1979, p. 60


Frank Herbert[modifier]

Les peuples vaincus essaient toujours de compenser par des mythes et des légendes.
  • La mort blanche, Frank Herbert, éd. Robert Laffont, 1982, p. 536


Robert Jordan[modifier]

La Roue du Temps tourne, les Ères se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légende. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand reparaît l'Ère qui lui a donné naissance.
  • (en) The Wheel of Time turns, and Ages come and pass, leaving memories that become legend. Legend fades to myth, and even myth is long forgotten when the Age that gave it birth comes again.
  • Le premier chapitre de chaque livre de La Roue du Temps commence par ce passage. Seul le passage marqué par [...] varie d'un livre à l'autre.
  • Le Dragon réincarné (1991), Robert Jordan (trad. Arlette Rosenblum), éd. Payot & Rivages, coll. « Pocket », 1998  (ISBN 2266152564), chap. 1, p. 47


Morris[modifier]

Dans toute légende se joue une tragédie.


Pierre de Nolhac[modifier]

Les hommes ne veulent pas être dérangés dans leurs légendes et n’aiment pas qu’on leur change leur vérité.
  • « Préface », Pierre de Nolhac, dans Éloge de la folie, suivi de la Lettre d’Érasme à Dorpius (1936), Érasme (trad. Pierre de Nolhac), éd. Garnier-Flammarion, 1964, p. 9 (texte intégral sur Wikisource)


Chuck Palahniuk[modifier]


La pierre s'effrite.


Le bois pourrit.
Les gens, eh bien, ils meurent.


Mais des choses aussi fragiles qu'une pensée, un rêve, une légende, elle peuvent continuer sans jamais s'arrêter
  • (en) Stone crumbles. Wood rots. People, well, they die.
    But things as fragile as a thought, a dream, a legend, they can go on and on.
  • Choke (2001), Chuck Palahniuk (trad. Freddy Michalski), éd. Gallimard, coll. « Folio policier », 2002  (ISBN 2-07-030552-X), chap. 25, p. 216


Francis G. Rayer[modifier]

A force d'êtres contées, les légendes prennent consistences.
  • Le cardinal des étoiles, Francis G. Rayer, éd. Albin Michel, 1973, p. 42


Pierre-André Taguieff[modifier]

Dans la nouvelle culture de masse, un œil quelque peu exercé discerne avec autant d'aisance que de stupeur la présence de motifs qui, jusque dans les années 1970, étaient l'apanage d'une extrême droite nourrie du grand mythe politique fabriqué par les penseurs contre-révolutionnaires à la fin du XVIIIe siècle, celui du complot international dirigé contre la civilisation chrétienne. Un complot maçonnique puis judéo-maçonnique, dont la légende des "Illuminés de Bavière", élargie en celle des "Illuminati", n'a cessé d'être l'une des principales composantes.
  • La foire aux illuminés, Pierre-André Taguieff, éd. Mille et une nuits, 2005  (ISBN 2842059255), chap. introduction, p. 13


Jules Verne[modifier]

D'ailleurs, il ne se crée plus de légendes au déclin de ce pratique et positif XIXe siècle, ni en Bretagne, la contrée des farouches korrigans, ni en Écosse, la terre des brownies et des gnomes, ni en Norvège, la patrie des ases, des elfes, des sylphes et des valkyries, ni même en Transylvanie, où le cadre des Carpathes se prête si naturellement à toutes les évocations psychagogiques.
  • Le Château des Carpathes (1889), Jules Verne, éd. Le Livre de Poche, 1978  (ISBN 2-253-01329-3), chap. I, p. 2


Tigre et Dragon (Film)[modifier]

Nuage Noir : Nous avons une légende ici. Celui qui saute du haut de cette montagne est sûr de voir son vœu réalisé. Une fois, un garçon dont les parents étaient malades sauta du haut de la montagne. Il aurait dû mourir, il n'eut aucune blessure. Il flotta dans les nuages et ne revint plus jamais. Il savait que son vœu avait été exaucé. Celui qui est sincère peut tout obtenir. De cette légende, les anciens disent « Aux cœurs fidèles, tout est accordé. »
  • Chang Chen, Tigre et Dragon (2000), écrit par Hui-Ling Wang, James Schamus et Kuo Jung Tsai