Jean Cocteau

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Cocteau par Amedeo Modigliani en 1916

Jean Maurice Eugène Clément Cocteau (5 juillet 188911 octobre 1963) est un poète, romancier, et réalisateur français.

Festival[modifier]

Voir le recueil de citations : Festival de Cannes

Le Coq et l'Arlequin[modifier]

Voir le recueil de citations : Le Coq et l'Arlequin

Citations diverses[modifier]

Jean Cocteau, 1923

La source désapprouve presque toujours l'itinéraire du fleuve.

  • « Le Rappel à l'ordre » (1926), dans Romans, Poésies, Œuvres diverses, Jean Cocteau, éd. LgF, coll. « La Pochothèque », 1995  (ISBN 2253132217), p. 430

Anubis : Beaucoup d'hommes naissent aveugles et ils ne s'en aperçoivent que le jour où une bonne vérité leur crève les yeux.

  • La Machine infernale, Jean Cocteau, éd. Livre de poche, 1962, p. 77


En fin de compte, tout s’arrange, sauf la difficulté d’être, qui ne s’arrange pas.

  • La Difficulté d’être, Jean Cocteau, éd. Éditions du Rocher, 1957, p. 6


Dans la vie, on ne regrette que ce qu'on n'a pas fait.

Les miroirs feraient bien de réfléchir un peu plus avant de renvoyer les images.

  • voix off, Le sang d'un poète (1930), écrit par Jean Cocteau


N'essayez pas de détruire une légende. L'Histoire montre du vrai qui se déforme à la longue et devient faux. La légende montre du faux qui prend forme et devient vrai à la longue. Cette vérité mystérieuse l’emporte même sur les preuves, et malheur à ceux qui plaident contre elle.

  • « Zola, le poète », Jean Cocteau, Les Cahiers naturalistes : bulletin officiel de la Société littéraire des amis d'Emile Zola, vol. 4 nº 11, 1958, p. 442 (lire en ligne)
  • « Zola » (1958), dans Mes Monstres sacrés, Jean Cocteau, éd. Encre Éditions, coll. « Arcanes du temps », 1979, p. 60


Citations rapportées[modifier]

La carte de notre vie est pliée de telle sorte que nous ne voyons pas une seule grande route qui la traverse, mais au fur et à mesure qu'elle s'ouvre, toujours une petite route neuve.


D'autres auteurs le concernant[modifier]

Nietzsche vivait sur le pont du surhumain ; Jean Cocteau vit sur le pont de la concorde.

  • « Dactylocoque », Francis Picabia, Littérature Nouvelle Série, nº 7, Décembre 1922, p. 11


Signature

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :