L'Auberge espagnole

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Auberge espagnole est un film français de 2002, écrit et réalisé par Cédric Klapisch. Il est suivi par Les Poupées russes.

Citations[modifier]

Xavier (en voix off) : Ma mère, disons pour aller plus vite que c'est une bab, une vraie bab. Et le problème avec les vrais babs, c'est qu'ils disent toujours la vérité.
  • Romain Duris, L'Auberge espagnole (2002), écrit par Cédric Klapisch


Xavier (en voix off) : Je sais pas pourquoi d'une façon générale le monde est devenu un tel bordel. Je sais pas si c'était obligatoire que le monde devienne ça. Tout est compliqué, mal foutu, pas rangé. Avant, y avait des champs avec des vaches, des poules. Tout était beaucoup plus simple, j'imagine. Avant, on avait un rapport direct aux choses. Dans le monde de Martine, on avait des animaux, on bouffait ce qu'on faisait pousser, on se construisait ses vêtements, sa maison. À la ferme, la vie était simple pour Martine. Des fois, je me demande pourquoi on a quitté le monde de Martine.
  • Romain Duris, L'Auberge espagnole (2002), écrit par Cédric Klapisch


Xavier (en voix off) : Quand on arrive dans une ville, on voit des rues en perspective, des suites de bâtiments vides de sens. Tout est inconnu, vierge. Voilà, plus tard on aura habité cette ville, on aura marché dans ses rues, on aura été au bout des perspectives, on aura connu ses bâtiments, on y aura vécu des histoires avec des gens. Quand on aura vécu dans cette ville, cette rue on l'aura pris dix, vingt, mille fois. Au bout d'un moment, tout ça vous appartient parce qu'on y a vécu.
  • Romain Duris, L'Auberge espagnole (2002), écrit par Cédric Klapisch


Wendy (au téléphone) : Xavier is gone to school.
La mère de Xavier : Ah oui, il est à la fac.
Wendy : What? La fuck?!

  • Kelly Reilly, Martine Demaret, L'Auberge espagnole (2002), écrit par Cédric Klapisch


Isabelle : C'est marrant parce que souvent vous, les mecs, vous comprenez rien aux femmes. C'est con je trouve, chaque sexe est dans son coin sans s'intéresser vraiment à l'autre alors que je suis sûre que si un mec avait vraiment envie de s'intéresser aux femmes, ce serait le roi du pétrole.
Xavier : Comment ça ? C'est-à-dire ?
Isabelle : Ben, je sais pas, vous arrivez pas à comprendre que les femmes ont une psychologie différente de la vôtre. En plus, vous connaissez mal le corps des femmes, ce qui nous donne vraiment du plaisir. […] Vous croyez qu'il y a que votre bite qui donne du plaisir alors que les caresses, c'est vachement important.
Xavier : Oui, ça je sais.
Isabelle : Ouais, tu sais mais tu le fais certainement pas bien.

  • Cécile De France, Romain Duris, L'Auberge espagnole (2002), écrit par Cédric Klapisch


Bernard : Vous avez quel âge ?
Xavier : Vingt-cinq ans.
Bernard : Houlà, ben vous allez être un jeune retraité, alors.

  • non crédité, Romain Duris, L'Auberge espagnole (2002), écrit par Cédric Klapisch


Xavier (en voix off) : Je suis Français, Espagnol, Anglais, Danois. Je suis pas un, mais plusieurs. Je suis comme l'Europe, je suis tout ça. Je suis un vrai bordel.
  • Romain Duris, L'Auberge espagnole (2002), écrit par Cédric Klapisch


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :