Julien

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Pièce en bronze romaine portant le profil de Julien.

Julien dit l’Apostat, né en 331 ou en 332 et mort en 363, est un empereur romain (361-363). Il tenta de rétablir le paganisme dans l’empire en voie de christianisation.

Misopogon[modifier]

Que personne ne pense que je supporte mal la moquerie ! C’est moi-même qui en fournis le sujet avec ce menton de bouc, que je pourrais, je crois, rendre lisse et net, comme l’ont les beaux garçons et toutes les femmes, dont la nature est d’être charmantes. […] Et la longueur de ma barbe ne m’a pas encore suffi ! ma tête non plus n’est pas très propre, je me fais rarement couper les cheveux ou tailler les ongles, et mes doigts, à force de tenir la plume, sont le plus souvent noirs. Si vous voulez que je vous révèle encore un détail intime, j’ai la poitrine velue et touffue comme les lions, qui, chez les animaux, sont des rois comme moi et je ne l’ai jamais épilée parce que je suis buté et que j’ai l’esprit de chicane ! Aucune autre partie de mon corps n’a été épilée ni poncée. Et si j’avais une verrue, comme Cicéron, je vous le dirais, bien sûr !
  • Autoportrait ironique adressé aux habitants d’Antioche, un important centre chrétien qui a fait un mauvais accueil à l’empereur.
  • « Le Misopogon », Julien l’Empereur (trad. Emmanuèle Blanc), dans Anthologie de la littérature grecque, Laurence Plazenet (ed. sc.) et Emmanuèle Blanc (trad.), éd. Gallimard, coll. « Folio classique », 2020  (ISBN 978-2-07-035923-3), p. 720-721


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :