John Kennedy Toole

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

John Kennedy Toole est un écrivain américain né le 17 décembre 1937 à La Nouvelle-Orléans et mort le 26 mars 1969 à Biloxi.

Ses deux romans, La Conjuration des imbéciles (prix Pulitzer de la fiction en 1981) et La Bible de néon, ont été publiés à titre posthume.

La Conjuration des imbéciles (A Confederacy of Dunces), 1980[modifier]

   Une casquette de chasse verte enserrait le sommet du ballon charnu d’une tête. Les oreillettes vertes, pleines de grandes oreilles, de cheveux rebelles au ciseau et des fines soies qui croissaient à l’intérieur même desdites oreilles, saillaient de part et d’autre comme deux flèches indiquant simultanément deux directions opposées. Des lèvres pleines, boudeuses, s’avançaient sous la moustache noire et broussailleuse et, à leur commissure, s’enfonçaient en petits plis pleins de désapprobation et de miettes de pommes de terre chips.
  • Incipit du roman.
  • La Conjuration des imbéciles (1980), John Kennedy Toole (trad. Jean-Pierre Carasso), éd. Robert Laffont, coll. « 10/18 », 1989  (ISBN 2-264-01759-7), partie Un, chap. I, p. 13