Jean-Pierre Luchet

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Pierre-Louis de Luchet (1740 - 1792) portant le titre de Marquis de la Roche du Maine, dit aussi Marquis de Luchet, est un essayiste français.

Citations[modifier]

Les tableaux sont effrayants, les principes sont perverts, les conséquences sont terribles, et c'est pourquoi nous avons écrit. S'il est dangereux de parler, il serait perfide de se taire.
  • Essai sur la secte des Illuminés, Jean-Pierre Luchet, éd. Paris, 1789, chap. Introduction, p. III


Les gens honnêtes s'alarment, les gens tièdes doutent, les coupables nient, les sages examinent et c'est eux que j'invoque en ce jour, et dont je voudrois aiguillonner le zêle.
  • Essai sur la secte des Illuminés, Jean-Pierre Luchet, éd. Paris, 1789, chap. Introduction, p. V et VI


Or, la secte des Illuminés donne des principes entièrement opposés; elle persuade que le peuple docile bénit son joug. Ce n'est pas dans la nature des choses, dans l'expérience du passé qu'elle puise des règles de conduite, c'est dans un système tout nouveau, accommodé tout entier à l'égoïsme de quelques chefs qui n'ont ni patrie, ni intérêt à la félicité des étrangers qu'ils gouvernent, ni à la gloire du monarque dont ils portent la livrée en public, à condition que lui-même, en secret, portera leurs fers.
  • Essai sur la secte des Illuminés, Jean-Pierre Luchet, éd. Paris, 1789, chap. IX, p. 81


Nous ne voulons pas dire que le pays où régneront les illuminés cessera d'exister, mais qu'il tombera dans un tel degré d'humiliation, qu'il ne comptera plus dans la politique; que la population diminuera, que les habitants qui résisteront au penchant de passer dans une terre étrangère, ne jouiront ni du bonheur d'être considérés, ni des douceurs de la société, ni des présents du commerce. Oubliés du reste de la terre, leur vie obscure ne sera qu'une longue végétation. Étrangers aux arts consolateurs, coulant des jours tristes sous la domination d'êtres fantastiques, il semble que ces demeures ténébreuses, séjour des expiations, existent déjà pour eux.
  • Essai sur la secte des Illuminés, Jean-Pierre Luchet, éd. Paris, 1789, chap. IX, p. 72-73


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :