Jean-François Mattéi

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-François Mattéi, professeur de philosophie, 1971
Jean-François Mattéi, professeur de philosophie, 1971

Jean-François Mattéi (1941 - 2014) est un professeur de philosophie politique et sociale. Ancien élève de Pierre Aubenque et de Pierre Boutang, il est professeur à l'université de Nice Sophia Antipolis, et membre de l’Institut universitaire de France.

Citations[modifier]

On confond aujourd'hui le fait et le droit. Les faits deviennent normatifs. Si tout fait de culture est justifié par le simple fait qu'il existe, on pourrait dire alors que le crime et le viol sont justifiés puisqu'ils existent. Ou cette coutume dans l'Inde traditionnelle consistant à brûler les veuves avec leurs maris. En plus on veut respecter ces cultures au nom de la liberté de choisir sa culture, qui est une idée européenne. Vous ne trouvez pas cette idée de respect de la culture des autres chez les Indiens.
  • « Entretien Jean-François Mattéi », Jean-François Mattéi, propos recueillis par Laurence Caille, Migros Magazine, nº 15, 11 avril 2011, p. 33


La pensée ne pense que lorsqu’elle s’attache à ce qui parle pour une chose
  • M. Heidegger, Qu’appelle-t-on penser (1951), Paris, PUF, 1959, p. 87.
  • « Emmanuel Faye, l’introduction du fantasme dans la philosophie », Jean-François Mattéi, Le portique, nº 18 - Heidegger. La pensée à l'heure de la mondialisation, 2e semestre 2006 (lire en ligne)


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :