Jean-Claude Perez

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Claude Perez, né le 17 janvier 1928 à Bougie en petite Kabylie (Algérie), est un écrivain et essayiste, pied noir d'origine espagnole. Il fut l'un des chefs historiques de l'Organisation armée secrète (OAS)

Le Sang d'Algérie, 1992[modifier]

Ces Algériens qui ont manifesté la volonté de rester français, les armes à la main, doivent être considérés comme les plus méritants de nos frères d'armes et aujourd'hui encore, je proclame, comme on l'a dit des anciens combattants de la Grande Guerre qu'ils ont des droits sur nous. Je parle surtout des Harkis...


Il ne faut pas avoir peur des mots : c'est un véritable racisme anti-arabe qui constitua en dernière analyse le fondement majeur du rejet de l'Algérie. Les grands motifs philosophiques et généreux que l'on invoquait : liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes, lutte contre l'impérialisme, décolonisation, furent des leurres politiques, agités devant l'opinion, des leurres de propagande, habilement utilisés pour camoufler cette répugnance de se mélanger avec ces gens de là-bas, ceux qui ne seront jamais des Français.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :