Jacques-François Lefranc

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jacques-François Lefranc, né à Vire le 30 mars 1739 et massacré à Paris le 2 septembre 1792, est un religieux français, auteur d’ouvrages antimaçonniques.

Citations[modifier]

Il est vrai que les francs-maçons d'Angleterre se sont formés à l'instar des maçons de ce royaume; qu'ils se sont donnés des surveillants, des apprentis, des servants, des maîtres, des compagnons, des architectes; qu'ils ont indiqué des assemblées; qu'ils se sont formés en associations; qu'ils se sont liés par des serments: mais sont-ils pour cela des maçons? Non, il n'en sont que les singes; et la ressemblance de leurs corporations ne prouve nullement la ressemblance de leur origine.
  • Le Voile levé pour les curieux, ou histoire de la Franc-Maçonnerie depuis son origine jusqu'à nos jours, Jacques-François Lefranc, éd. Duvivier et fils, 1826, p. 3


Mais me direz-vous, ils ont comme les maçons, des tabliers, des équerres, des à-plomb, des planches à dessiner, des marteaux, des truelles, des compas: cela est vrai; mais les maçons élèvent des bâtiments et des temples à l'usage des citoyens: les francs-maçons, au contraire, ne veulent que les renverser et les détruire.
  • Le Voile levé pour les curieux, ou histoire de la Franc-Maçonnerie depuis son origine jusqu'à nos jours, Jacques-François Lefranc, éd. Duvivier et fils, 1826, p. 3


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :