Jürgen Spanuth

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jürgen Spanuth, né le à Leoben en Autriche et mort le , est un pasteur protestant et nazi allemand. Archéologue amateur, il s'intéressa à l'Atlantide, l'île mythique qu'il pensait avoir découverte dans la mer du Nord.

Citations[modifier]

La « communauté » des hommes de la civilisation mégalithique, prédécesseurs des Atlantes dans les dix royaumes ou colonies, n'est pas seulement prouvée par la similitude de leurs sépultures, les cercles de pierre, les menhirs, le culte de la magna mater et de son époux, le dieu de la hache et de la colonne du ciel, leur organisation et leur connaissance de la navigation. Elle apparaît aussi par leurs étonnantes connaissances dans les domaines de l'astronomie et de la topographie.
  • Le Secret de l'Atlantide. L'empire englouti de la mer du Nord, Jürgen Spanuth (trad. François Ponthier), éd. Copernic, 1977, chap. Les hommes de la civilisation mégalithique et leurs connaissances en astronomie, en géométrie et en topographie, p. 173


Ainsi, le récit de l'Atlantide résout un vieux mystère, le plus grand peut-être que connaisse la préhistoire. Ce ne furent pas "des missionnaires de l'Orient" qui créèrent un culte et une économie agricole parmi les "sauvages", mais les hommes de la civilisation mégalithique qui répandirent ces aptitudes, ces techniques et ces connaissances. Le récit de l'Atlantide nous fait connaître la première "communauté européenne". Elle fut fondée dès la fin de l'âge de la pierre par les hommes de la civilisation mégalithique, qui connaissait la navigation en haute mer, l'agriculture et l'élevage, et qui disposaient d'étonnantes connaissances dans le domaine de l'astronomie, de la géométrie et de la mesure des terrains. (…) Le centre politique, culturel et religieux de cette communauté se trouvait "dans la mer mondiale, au Nord", donc dans le nord de l'Europe, "la patrie d'origine des hommes de la civilisation mégalithique" sur l'île de l'ambre, Basileia, la métropolis, la ville-mère.
  • Le Secret de l'Atlantide. L'empire englouti de la mer du Nord, Jürgen Spanuth (trad. François Ponthier), éd. Copernic, 1977, chap. Regard en arrière, p. 342


Au sujet de Jürgen Spanuth[modifier]

Il est des livres qui ont toute l’apparence de livres savants, un ton mesuré, des notes de bas de page, des bibliographies tout à fait à jour, et qui sont cependant de pures constructions idéologiques, voire des mensonges, des montages qui peuvent impressionner, non convaincre. Le pasteur allemand (nazi) Jurgen Spanuth, qui exerça son ministère à Bordelum, dans le Schleswig-Holstein, a écrit sur l'Atlantide plusieurs de ces ouvrages.
  • L'Atlantide. Petite histoire d'un mythe platonicien, Pierre Vidal-Naquet, éd. Les Belles Lettres, 2005, chap. 6, p. 127-128


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :