Invasion extraterrestre

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Couverture de Amazing Stories, janvier 1930.

L’invasion extraterrestre est un thème courant dans les œuvres de science-fiction.

Littérature[modifier]

H. G. Wells[modifier]

Avant de les juger trop sévèrement, il faut nous remettre en mémoire quelles entières et barbares destructions furent accomplies par notre propre race, non seulement sur des espèces animales, comme le bison ou le dodo, mais sur les races humaines inférieures. Les Tasmaniens, en dépit de leur conformation humaine, furent en l’espace de cinquante ans entièrement balayés du monde dans une guerre d’extermination engagée par des immigrants européens. Sommes-nous de tels apôtres de miséricorde que nous puissions nous plaindre de ce que les Marsiens aient fait la guerre dans ce même esprit ?
  • (en) And before we judge of them too harshly we must remember what ruthless and utter destruction our own species has wrought, not only upon animals, such as the vanished bison and the dodo, but upon its own inferior races. The Tasmanians, in spite of their human likeness, were entirely swept out of existence in a war of extermination waged by European immigrants, in the space of fifty years. Are we such apostles of mercy as to complain if the Martians warred in the same spirit?
  • La Guerre des mondes (1898), H. G. Wells (trad. Henry-D. Davray), éd. L. Vandamme & Co., 1906, partie Livre premier. L’arrivée des Marsiens, chap. I. À la veille de la guerre, p. 9 (texte intégral sur Wikisource)


John Wyndham[modifier]

« Qu’est-ce qui ne va pas, Phyl ? »
Elle a haussé les épaules.
« Rien, sinon que par moments j’en ai plein le dos de me résigner à toutes ces blagues, de faire semblant de croire que les mensonges ne sont pas des mensonges, la propagande de la propagande, et les saloperies des saloperies. Ça me passera… Est-ce qu’il ne t’arrive pas de souhaiter quelquefois d’être né à l’Âge de Raison, au lieu de l’Âge de Pseudo-Raison ? Je crois qu’ils vont laisser des milliers de gens se faire tuer par des horribles choses, plutôt que de se risquer à leur donner des armes assez puissantes pour se défendre. Et ils trouveront des tas d’arguments pour expliquer que c’est préférable. Quelle est l’importance de quelques milliers, ou de quelques millions de gens ? Les femmes continueront à réparer les dégâts. Mais les gouvernements, ça, c’est important, il ne faut pas leur faire courir de risques.

  • « Le péril vient de la mer » (The Kraiken Wakes, 1953), John Wyndham (trad. Huguette Couppie), dans Le Village des damnés. Chocky. Le péril vient de la mer, éd. France Loisirs, 2014  (ISBN 978-2-298-08046-9), p. 776-777


Vos intellectuels de gauche, vos responsables, vos religieux seront très troublés dans leur attitude morale. Vous aurez, opposés à toute mesure définitive, tous vos vrais idéalistes, et aussi vos prétendus idéalistes, tous ces gens, assez nombreux, qui se targuent d’idéal, comme s’ils s’acquittaient d’une prime d’assurance sur la vie de l’Au-delà, et ne s’embarrassent pas de provoquer l’esclavage et la déchéance de leurs descendants, pour autant qu’ils puissent emplir leurs journaux intimes de généreuses pensées à offrir aux portes du ciel.
  • L’un des « enfants » de Midwich à propos de l’attitude des autorités et de la société à leur égard.
  • « Le Village des damnés » (The Midwich Cuckoos, 1957), John Wyndham (trad. Adrien Veillon), dans Le Village des damnés. Chocky. Le péril vient de la mer, éd. France Loisirs, 2014  (ISBN 978-2-298-08046-9), p. 290


Cinéma[modifier]

La Guerre des mondes (2005)[modifier]

Ces machines, ces tripodes qu’ils ont, ils les avaient enterrés, juste là sous nos pieds, depuis bien avant qu’il y ait des hommes sur Terre. Ils avaient projeté ça depuis des millions d’années. On est battus à plate couture. […] Ils ont vaincu la plus grande puissance du monde en quelques jours. Ils nous ont anéantis. Et c’est juste les premiers, d’autres vont venir. C’est pas une guerre pas plus qu’il y a de guerre entre les hommes et les vers de terre. C’est une extermination.
  • (en) Those machines, those tripods they got? They buried them. Right under our feet. Since before there were even people here. They've been planning this for a million years. We're beat to shit.[…] They defeated the greatest power in the world in a couple days. Walked right over us. And these were only the first. They'll keep coming. This is not a war any more than there's a war between men and maggots… This is an extermination.