Hildegarde de Bingen

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hildegarde de Bingen

Hildegarde de Bingen (en allemand : Hildegard von Bingen), née le 16 septembre 1098 à Bermersheim vor der Höhe près d’Alzey (Hesse rhénane) et morte le 17 septembre 1179 à Ruppertsberg (près de Bingen), est une religieuse bénédictine mystique, compositrice et femme de lettres franconienne, sainte de l'Église catholique du XIIe siècle. Elle est aussi connue sous le nom de Hildegarde de Ruppertsberg.

Citations de Hildegarde de Bingen[modifier]

La lumière que je contemple n'est pas liée à l'espace. Elle est beaucoup, beaucoup plus vive qu'une nuée porteuse de soleil. Je ne puis en déceler ni la hauteur, ni la longueur, ni la largeur. On me dit que c'est « l'ombre de la lumière de la vie ». De même que le soleil, la lune et les étoiles se reflètent dans les eaux, les écrits, les discours, les énergies, et certaines œuvres des hommes deviennent pour moi lumineux…

  • Le livre des œuvres divines, Hildegarde de Bingen (trad. Bernard Gorceix), éd. Albin Michel, coll. « Spiritualités vivantes », 2011  (ISBN 978-2-226-22042-4), chap. Présentation, p. 40


En cette lumière, je vois parfois, mais point souvent, une autre lumière qu'on me dit être la lumière de la vie. Je ne puis dire quand et comment je la contemple. Mais tant que je la contemple, toute tristesse et toute angoisse me quittent : je me sens comme une toute jeune fille naïve, point comme une vieille femme.

  • Le livre des œuvres divines, Hildegarde de Bingen (trad. Bernard Gorceix), éd. Albin Michel, coll. « Spiritualités vivantes », 2011  (ISBN 978-2-226-22042-4), chap. Présentation, p. 40


Elle est la viridité de la chair, puisque c'est elle qui assure la croissance et le développement du corps de l'homme : de même l'humidité fait fructifier la terre.

  • Sur l'âme
  • Le livre des œuvres divines, Hildegarde de Bingen (trad. Bernard Gorceix), éd. Albin Michel, coll. « Spiritualités vivantes », 2011  (ISBN 978-2-226-22042-4), chap. Présentation, p. 94


Citation rapportée de Hildegarde de Bingen[modifier]

Le corps est le chantier de l'âme où l'esprit vient faire ses gammes.

  • Citation de Hildegarde de Bingen


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :