Gary Gygax

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gary Gygax

Ernest Gary Gygax (27 juillet 1938 - 4 mars 2008) était un écrivain américain, concepteur de jeux, co-inventeur du concept de jeu de rôle avec Dave Arneson, célèbre pour avoir conçu le premier jeu de rôle sur table, Donjons et Dragons, dans des univers de fantasy.

Citations[modifier]

L'essence d'un jeu de rôle est que c'est une expérience de groupe, une expérience de coopération. Il n'y a ni victoire ni défaite, mais la valeur est dans l'expérience consistant à vous imaginer dans la peau d'un personnage dans le genre fictionnel que vous pratiquez, quel qu'il soit, que ce soit un jeu de fantasy, d'agents secrets ou quoi que ce soit d'autre. Cela vous permet, d'une certaine façon, de vivre tout cela par procuration.
  • (en) The essence of a role-playing game is that it is a group, cooperative experience. There is no winning or losing, but rather the value is in the experience of imagining yourself as a character in whatever genre you’re involved in, whether it’s a fantasy game, the Wild West, secret agents or whatever else. You get to sort of vicariously experience those things.


Le nouveau D&D est trop axé sur les règles. Il a relégué le Maître du Donjon (MD) à subir les règles : celui-ci amuse plus qu'il ne maîtrise la partie. Il a fait disparaître ses archétypes, est basé uniquement sur le combat et la puissance des personnages, a perdu l'aspect coopératif du groupe, a bâtardisé le système basé sur les classes, et ressemble plus à un jeu de super héros plutôt qu'à un JDR médiéval-fantastique où un joueur peut interpréter n'importe quel alignement désiré, pas seulement « loyal bon ».



Citations rapportées[modifier]

Si d'aucuns font leur la formule de Gary Gygax "les dés ne servent qu'à faire du bruit derrière l'écran du MJ", la plupart des rôlistes ont des opinions tranchées, des débats passionnés sur les qualités et défauts mathématiques des différents systèmes de jeu.
  • Jeux de rôle, les forges de la fiction, Olivier Caïra, éd. CNRS éditions, 2007, chapitre 9, p. 206


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :