Frank Bridel

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Frank Bridel est un journaliste, essayiste et romancier suisse né en 1924.

Citations[modifier]

L'Alémanique préfère d'instinct le compromis médiocre à la solution forcée, qui laisse des blessures et prédispose à la rébellion, ou du moins à l'indiscipline larvée, à l'ensablement. Là où le Français se cabre, oppose à une décision sa tradition, ses fidélités et ses idées, nos confédérés font des concessions. À part quelques « intellectuels » par profession, il n'y pas moins idéologue qu'un Alémanique.
  • « Les Alémaniques, inventeurs du pays », Frank Bridel, Horizons et Débats (ISSN 1662-4599), nº 10, 14 mars 2011, p. 6


Dans ma jeunesse on riait du « quart d'heure vaudois », mais on s'y tenait : il eût été malséant de commencer une séance à l'instant prévu. C'était une tradition de paysans respectueux des rythmes naturels, maîtres sur leurs domaines et méprisants pour les hâtes citadines, servitudes imposées par un patron de fabrique, d'atelier, de magasin ou de bureau. Prendre son temps, pensait-on, c'est la première des libertés.
  • « Les alémaniques, inventeurs du pays », Frank Bridel, Horizons et Débats (ISSN 1662-4599), nº 10, 14 mars 2011, p. 6


Car la tradition et le naturel alémaniques opposent à l'autoritarisme une autre valeur : la démocratie. Dans le débat qui précède l'effort collectif et l'organise, chacun a le droit de s'exprimer et le devoir d'écouter les autres. On discute, on essaie de convaincre mais, comme il faudra agir ensemble, les majoritaires en devenir s'efforcent de ne rien imposer. Le but commun est toujours le consensus, sinon l'unanimité. On ne vote que si c'est absolument indispensable, ou statutaire.
  • « Les alémaniques, inventeurs du pays », Frank Bridel, Horizons et Débats (ISSN 1662-4599), nº 10, 14 mars 2011, p. 6


Pendant les quarante-trois ans qu'a duré le Conseil fédéral entièrement radical institué par les vainqueurs du Sonderbund, la concordance a dû être plus facile que dans la quadrichromie des gouvernements institués depuis 1959. Mais ce monolithisme apparent n'effaçait pas les divergences entre une aile zurichoise proche de la haute-finance et une tendance romande plus sociale, comme celle des Genevois alors amis des « rad-soc » français. Avant que la nécessité de s'unir pour sauver les meubles ne devienne pressante, ces différences, et d'autres, se marquaient avec plus d'évidence et de bruit que de nos jours.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :